© Helvetas / Christian Bobst
Éthiopie

Des ponts suspendus, un lien avec le monde

© Helvetas / Christian Bobst

L’Éthiopie est parsemée de vastes régions montagnardes accidentées avec des gorges profondes et des fleuves dont les niveaux augmentent dangereusement pendant la saison des pluies. Les villages isolés sont donc souvent coupés du monde pendant une longue période. Pour la population, les ponts suspendus d’Helvetas sont le seul moyen de relier les écoles, les centres de santé et les marchés par tous les temps.

  • Nom du projet
    Ponts suspendus pour piétons
  • Phase de projet
    2015 jusqu’à 2019
  • Financement
    Ce projet est cofinancé par des dons et par le gouvernement éthiopien.
  • Secteur thématique
    Accès rural

Tiré de l’expérience du Népal

En Éthiopie, les voyageurs sont toujours surpris de voir le nombre de personnes qui se déplacent à pied: les élèves, les visiteurs du marché, les hommes et les femmes qui se rendent à un bureau administratif ou à un dispensaire. Beaucoup d’entre eux doivent marcher pendant des heures avant d’atteindre une route praticable. Sur leur chemin, ils traversent souvent des gorges dangereuses et pendant la saison des pluies, de nombreux fleuves sont infranchissables.

Vos dons sont importants

Par exemple pour que des familles puissent accéder à de l'eau potable, pour que des enfants puissent aller à l'école et pour que des jeunes puissent suivre une formation professionnelle.
soutenir et faire un don
© Helvetas/Hanspeter Bundi
L’expert en ponts, Pasang Sherpa, est venu en Éthiopie pour transmettre ses connaissances à des techniciens éthiopiens comme Hailemichael Kefale. © Helvetas/Hanspeter Bundi
1/5
© Helvetas/ Hanspeter Bundi
Le Népalais a déjà construit 150 ponts suspendus. Tesfaye Mulat et Hailemichael Kefale ont suivi une formation de constructeur de ponts il y a quelques mois. © Helvetas/ Hanspeter Bundi
2/5
© Helvetas / Pia Zanetti
Dans les hautes terres montagneuses de l’Éthiopie, les ponts suspendus piétonniers raccourcissent énormément les trajets des habitants, même pendant la saison sèche. © Helvetas / Pia Zanetti
3/5
© Helvetas / Christian Bobst
Durant la saison des pluies, les larges fleuves ne sont franchissables que grâce à de longs ponts. © Helvetas / Christian Bobst
4/5
© Helvetas / Christian Bobst
Dans les hautes terres montagneuses de l’Éthiopie, les ponts suspendus piétonniers raccourcissent énormément les trajets des habitants, même pendant la saison sèche. © Helvetas / Christian Bobst
5/5

Comme au Népal, Helvetas soutient depuis 2004 la construction de ponts suspendus simples pour les piétons en Éthiopie. Les gouvernements provinciaux déterminent pour quels villages et régions un pont suspendu est important et prennent en charge 60% des coûts. Outre la planification et les questions techniques, les besoins, les souhaits et les habitudes des villages concernés sont pris en compte pour décider de l’emplacement exact du pont à construire. Les habitants de ces villages participent aux travaux de construction. Ils creusent le sol pour les fondations, taillent les pierres, frappent le gravier et ramassent du sable. Ils forment une longue chaîne humaine pour transporter les cordages de plusieurs tonnes jusqu’au chantier. Ce nouveau pont devient ainsi leur pont. En Éthiopie, entre 10’000 et 20’000 personnes profitent de chaque pont suspendu et la construction coûte environ 50’000 francs suisses (CHF). Helvetas participe aux frais à hauteur de 20’000 CHF.

Chaque année, 10 à 15 nouveaux ponts suspendus peuvent être inaugurés et ce n’est pas un hasard s’ils ressemblent aux 5000 ponts suspendus construits par Helvetas au Népal. Les ponts en Éthiopie sont construits selon des plans qui ont fait leurs preuves au Népal. Hormis quelques questions d’organisation, seuls des Népalais et des Éthiopiens ont mis en place le programme de construction de ponts en Éthiopie, et ce sont des ingénieurs et techniciens népalais qui ont formé leurs collègues éthiopiens dans le cadre d’un programme de formation de deux ans pour la construction de ponts. Ils sont ainsi le symbole d’un transfert de connaissances réussi entre pays du Sud.

© christian bobst
«Les ponts ne mènent pas seulement d’un village à l’autre, mais aussi au-delà des frontières culturelles et nationales et au-delà des frontières dans l’esprit des gens.»

Tesfaye Bizuneh, collaborateur local d’Helvetas en Éthiopie

Eau

Les personnes les plus pauvres ne disposent souvent que d’eau insalubre. Chaque année, Helvetas permet à près de 500’000 d’entre elles d’accéder à l’eau potable et à des installations sanitaires.

Comment Helvetas soutient les populations en Éthiopie

En Éthiopie, Helvetas soutient les familles paysannes pour mieux affronter le changement climatique et s’engage dans la formation.

Reportage multimédia: Yezina affronte tous les obstacles

Yezina ne se laisse pas décourager par son handicap. Elle veut devenir une bonne couturière et vivre sa vie en suivant ses propres décisions. Découvrez son portrait.