© Helvetas / Flurina Rothenberger
Myanmar

Bien équipés pour le monde du travail

© Helvetas / Flurina Rothenberger

Helvetas encourage les connaissances professionnelles des adolescents et des jeunes adultes par le biais de formations courtes et axées sur la pratique. Les instituts de formation sont rémunérés en fonction de leur succès: la totalité des honoraires n’est payée que lorsque les jeunes formés ont pris pied dans le monde du travail.

  • Nom du projet
    Formation professionnelle pour les jeunes
  • Phase de projet
    2018 jusqu’à 2021
  • Financement
    Ce projet est financé par des dons.
  • Secteur thématique
    Formation professionnelle et éducation de base

Artisanat en demande

L’ouverture économique et démocratique à partir de 2011 a ouvert de nombreuses portes au Myanmar, un pays riche en ressources naturelles. Mais le réveil du tigre endormi, comme on appelle aussi le Myanmar, n’est possible que si le secteur privé a accès à la main-d’œuvre nécessaire et si les jeunes développent l’envie de créer leur propre petite entreprise. Mais, pour cela, encore faut-il qu’ils soient formés.

Aussi le gouvernement n’investit-il pas seulement dans la promotion de l’industrie et du commerce, mais a également fait de la formation professionnelle une priorité. Dans la zone sèche au centre du pays, Helvetas soutient cette initiative en offrant des formations professionnelles dans des domaines particulièrement importants pour le développement du pays et demandés sur le marché du travail: l’automobile, le textile, la construction, l’hôtellerie et la restauration, le commerce de peintures et de produits en bambou traditionnels ainsi que la réparation de téléphones mobiles.

Parrainage pour la formation

Prendre un parrainage pour la formation, c'est offrir à un-e jeune des perspectives d'avenir meilleur.
Devenir marraine ou parrain

Les organisations de la société civile mobilisent les jeunes pour qu’ils s’inscrivent à des cours professionnels. Helvetas travaille également avec des entreprises privées qui permettent à leurs jeunes employés de suivre des cours en parallèle à leur activité professionnelle. Le but de ces cours n’est pas d’acquérir uniquement des compétences manuelles, mais aussi un esprit d’entreprise et d’apprendre à réagir promptement aux changements de l’économie et de la société.

S’agissant de la rémunération des instituts de formation privés, Helvetas mise sur une approche qui a fait ses preuves dans des projets au Népal et en Éthiopie: la totalité des honoraires n’est payée que lorsque les jeunes hommes et les jeunes femmes gagnent un revenu confortable en tant que salariés ou travailleurs indépendants après l’examen final. Les entreprises de formation ont donc un intérêt matériel direct à préparer correctement leurs apprentis au monde du travail. 2000 jeunes hommes et femmes participent à ces cours, 75% d’entre eux pourront bientôt gagner leur vie. La participation des groupes défavorisés de la société, notamment les filles et les jeunes qui ont abandonné l’école, est particulièrement encouragée.

Helvetas s’engage à partager son expérience en matière de formation professionnelle et à la mettre à la disposition d’autres projets et organisations.

© © 2017 Flurina Rothenberger, All Rights Reserved
«J’ai tout de suite vu que la formation professionnelle était une grande opportunité pour moi et je me suis inscrit pour la réparation de téléphones mobiles. Je veux être un bon prestataire de services dans ce domaine. Je veux être un bon fils. Et je veux contribuer au développement de la communauté.»

Mon Min Than, 27 ans, célibataire, originaire du village Tha Pyay Taw, Myanmar

Économie durable et inclusive

Les plus démunis ne profitent pas toujours de la croissance économique. Parallèlement, la pauvreté empêche la mise en place d’une dynamique économique.

Comment Helvetas soutient les populations au Myanmar

Au Myanmar, Helvetas aide la population rurale à améliorer ses revenus et renforce la société civile dans son nouveau rôle.

Reportage multimédia: des membres du réseau

Découvrez comment les pêcheuses et pêcheurs du golfe de Mottama, au Myanmar, instaurent une pêche durable. Cliquez ici vers le reportage!