© Helvetas
Bhoutan

Les métiers de la construction, un avenir pour les jeunes femmes et hommes

© Helvetas

En raison du manque de professionnels du bâtiment dans l’État himalayen en plein essor, les entreprises attirent des travailleurs expérimentés des pays voisins. Dans le même temps, de nombreux jeunes Bhoutanais sont au chômage. Helvetas encourage les apprentissages et les formations courtes dans le secteur de la construction.

  • Nom du projet
    Formations professionnelles dans le secteur de la construction
  • Phase de projet
    2018 jusqu’à 2022
  • Financement
    Ce projet est financé par des dons.
  • Secteur thématique
    Formation professionnelle et éducation de base

Les jeunes qui reconstruisent le pays

La formation professionnelle n’a pas pu suivre le rythme de la croissance rapide, même si c’est la grande priorité du gouvernement. Beaucoup de jeunes qui entrent sur le marché du travail ont une bonne formation scolaire, mais ils ne sont pas formés aux métiers manuels.

La pénurie de main-d’œuvre qualifiée est particulièrement prononcée dans le secteur de la construction, qui, avec la production d’électricité, représente un tiers de la performance économique du Bhoutan. Il y a deux raisons à cela: la formation professionnelle publique pour les métiers de la construction est loin d’être à la hauteur des exigences des entreprises et les jeunes ne sont pas attirés par une profession dans le domaine de la construction.

Parrainage pour la formation

Prendre un parrainage pour la formation, c'est offrir à un-e jeune des perspectives d'avenir meilleur.
Devenir marraine ou parrain
© Helvetas
Dans les centres de formation professionnelle au Bhoutan, de jeunes hommes et femmes sont formés aux métiers du bâtiment.  © Helvetas
1/9
© Helvetas
Le pays manque de main-d’œuvre qualifiée. © Helvetas
2/9
© Helvetas
La formation inclut également des cours théoriques et pratiques en classe. © Helvetas
3/9
© Helvetas
Cependant, une grande importance est accordée à la formation pratique, comme c’est le cas ici dans la construction métallique. © Helvetas
4/9
© Helvetas
Au Bhoutan, les bâtiments sont construits principalement dans le style traditionnel, les futurs charpentiers apprennent les compétences nécessaires. © Helvetas
5/9
© Helvetas
À la cantine de l’école, les élèves peuvent manger ensemble et échanger des idées. © Helvetas
6/9
© Helvetas
© Helvetas
7/9
© Helvetas
© Helvetas
8/9
© Helvetas
© Helvetas
9/9

Le projet de formation professionnelle conçu par Helvetas dans le secteur de la construction répond à ces deux défis. Les programmes de dix métiers de la construction, du maçon à l’électricien, ont été révisés, des plans de stage ont été élaborés et 36 enseignants ont été formés. Dans les deux centres de formation professionnelle du pays, 300 jeunes hommes et femmes se préparent chaque année à travailler dans la construction. Les cours théorique et pratique à l’école sont complétés par un stage de trois mois dans une entreprise de construction. De plus, 1200 apprentis suivent chaque année une courte formation qui peut durer jusqu’à trois mois.

© Helvetas
De nombreuses jeunes femmes sont également formées aux métiers manuels. © Helvetas
1/9
© Helvetas
Une future maçonne apprend les bases de son métier. © Helvetas
2/9
© Helvetas/Singye Wangchuk
Une future maçonne apprend les bases de son métier. © Helvetas/Singye Wangchuk
3/9
© Helvetas
À l’instar de tous les bâtiments publics, les écoles professionnelles bhoutanaises sont construites dans le style traditionnel. © Helvetas
4/9
© Helvetas
Pendant longtemps, le Bhoutan a été isolé; aujourd’hui les jeunes sont également en contact avec le monde par le biais des médias sociaux et d’Internet. © Helvetas
5/9
© Helvetas / Sonam Wangdi
Mais ceux qui travaillent beaucoup doivent pouvoir également consacrer du temps au sport et aux loisirs. © Helvetas / Sonam Wangdi
6/9
© Helvetas
© Helvetas
7/9
© Helvetas
© Helvetas
8/9
© Helvetas
© Helvetas
9/9

En collaboration avec le Ministère du travail, les centres de formation professionnelle et les entreprises de construction intéressées, Helvetas a défini le cadre de la formation et l’a adapté aux besoins du secteur. C’est précisément parce qu’ils ont été impliqués dans ce processus que les entrepreneurs s’engagent maintenant plus fortement en faveur de la formation professionnelle et ont confiance en les compétences acquises par les diplômés des formations, dont environ 40% sont des femmes.

La coopération avec les services gouvernementaux et les campagnes de sensibilisation du public ont pour but de faire en sorte que les professions de la construction soient perçues pour ce qu’elles sont: des vecteurs et des moteurs importants pour le développement du pays.

© Helvetas Swiss Intercooperation
«J’ai su très tôt que je voulais être plombière. Et j’ai réussi!»

Sangay Yangzom, 18 ans, plombière en formation, Bhoutan

Formation professionnelle et éducation de base

L’absence de formation est l’une des causes perpétuant la pauvreté et les inégalités. Les pays qui disposent d’un mauvais système de formation sont peu compétitifs sur le plan économique.

Comment Helvetas soutient les populations au Bhoutan

Au Bhoutan, Helvetas soutient la formation professionnelle pour pallier le manque de main-d'oeuvre. De plus, elle renforce la société civile.

Reportages multimédias

Plongez dans des histoires de pays partenaires où nous menons nos projets.