© Helvetas/Nomwindé Sawadogo
Burkina Faso

La santé, pour les écoliers et leur famille

© Helvetas/Nomwindé Sawadogo

Le manque de latrines et d'eau potable est la cause de plusieurs maladies. A l'est du pays, Helvetas travaille avec les écoles où les enfants apprennent l'importance d'adopter de bons comportements pour devenir des "ambassadeurs de santé" dans leur famille. En même temps les communautés s'engagent à maintenir leur village propre et adopter des bonnes pratiques en matière d'hygiène.

  • Nom du projet
    Laafia – une meilleure santé pour les écoliers et leur famille
  • Phase de projet
    2019 jusqu’à 2022
  • Financement
    Ce projet est financé par des dons avec une contribution de la DDC
  • Secteur thématique
    WASH et gouvernance de l'eau

Une eau propre et une meilleure hygiène pour les communautés

Dans la province de la Gnagna à l’Est du Burkina Faso l'accès à une eau salubre et à l’assainissement reste un défi. Près de 89% des ménages ne disposent pas d’une latrine, et la moitié des écoles primaires n’ont pas un point d’eau. Les personnes sont contraintes de faire leurs besoins dans les champs ou les buissons, souvent sans se rendre compte qu’elles mettent ainsi en péril la santé de leur communauté.

Les femmes, les filles et surtout les enfants de moins de 5 ans sont ceux qui paient le plus lourd tribut dans cette situation. Les maladies liées au manque d’hygiène représentent presque un tiers des pathologies enregistrées. La malnutrition qu'en aussi une des conséquences touche plus d'une personne sur trois.

Depuis janvier 2016 Helvetas travaille en collaboration avec les mairies et les organisations locales dans les communes de Manni et de Coalla pour contribuer à l’amélioration de la santé et de la qualité de vie de la population.

Le projet LAAFIA (qui signifie "santé") intervient dans les écoles et les communautés en promouvant les bonnes pratiques d’hygiène et l’assainissement familial.

Vos dons sont importants

par exemple pour que des familles accèdent à l'eau salubre, pour que des enfants soient scolarisés et pour que des jeunes fassent une formation professionnelle.
AIDER ET FAIRE UN DON, P. EX. pour:
© Helvetas/Nomwindé Sawadogo
A l'école les élèves apprennent les bonnes pratiques d'hygiène © Helvetas/Nomwindé Sawadogo
1/5
© Helvetas/Nomwindé Sawadogo
Et ils partagent ce qu'ils ont appris avec les amis et la famille © Helvetas/Nomwindé Sawadogo
2/5
© Helvetas/Nomwindé Sawadogo
L’accès à l’eau dans les écoles permet aux élèves d’apprendre l’importance de l’hygiène et de faire le maraîchage dans les jardins © Helvetas/Nomwindé Sawadogo
3/5
© Helvetas/Nomwindé Sawadogo
Dans les jardins scolaires on cultive des légumes bio et on apprend la biologie et l'écologie. © Helvetas/Nomwindé Sawadogo
4/5
© Helvetas/Nomwindé Sawadogo
Une bonne école est toujours équipée de latrines afin que les enfants ne doivent pas faire leurs besoins dans la nature. © Helvetas/Nomwindé Sawadogo
5/5

Avec l’approche « Ecoles Bleues » on assure aux élèves la disponibilité en eau propre, des latrines fonctionnelles et bien entretenues et une alimentation adéquate. Les enfants apprennent pourquoi l’hygiène est importante et deviennent des ambassadeurs des bonnes pratiques dans leurs familles.

C’est souvent à l’école qu'ils découvrent une latrine et l’utilisent pour la première fois. C’est là aussi qu’ils apprennent à se laver les mains régulièrement. Une fois rentrés à la maison, ils parlent des latrines, du lavage des mains, du savon, des microbes et des méthodes qui permettent d’assurer la salubrité de l’eau.

L'accès à l'eau permet aussi de créer des jardins scolaires où on cultive des légumes bio pour améliorer la qualité de l'alimentation à l'école. Les élèves ont la possibilité des participer à toutes les activités : ils  plantent la salade, les aubergines ou les choux, ils les arrosent et ils vérifient comment les plantes  poussent. C'est une bonne opportunité pour apprendre des leçons sur la biologie et l'écologie.

Des actions pour améliorer la vie des jeunes filles à l’école

Dans les écoles, Helvetas promeut aussi la sensibilisation des élèves sur l’hygiène menstruelles. Les menstruations sont encore un sujet tabou, par conséquent les filles pour honte ou manque de protections et d’installations adéquates souvent ne vont pas à l’école pendant leurs règles. 

Le projet Laafia avec l’accompagnement des enseignants, des femmes et des filles leaders, sensibilise l’ensemble des élèves sur les bons comportements à adopter et soutien les jeunes filles avec des rencontres d’échange sur les bonnes pratiques d’hygiène menstruelle à l’école et à la maison

Les jeunes filles qui voient déjà leurs règles, reçoivent des kits de gestion hygiénique des menstrues dénommé « Palobdé ». Ces kits sont réutilisables.

En même temps dans les villages, Helvetas travaille pour que les personnes comprennent jusqu’à quel point leur santé dépend de l’assainissement familial et d’un environnement propre. Ce travail consiste à mettre en œuvre le processus ATPC  (Assainissement Totale Piloté par la Communauté) sans subvention.

La première étape est une promenade collective dans le village et les alentours pour que les populations puissent se rendre compte du niveau de la contamination fécale et de ses conséquences. C’est une puissante expérience qui déclenche un dégout et une honte et fait en sorte que les familles prennent conscience de l’importance d’avoir une latrine et s’engagent à la réaliser avec leur propre argent.

D’autres bonnes pratiques comme le lavage des mains au savon, le stockage des marmites dans un endroit propre, l’entretien de la cour, sont également adoptées .

Le processus est accompagné et suivi par le comité villageois d’assainissement (CVA) constitué par les représentants de chaque quartier du village qui a pour tâche de sensibiliser les populations et veiller à la réalisation des engagements pris par les chefs des ménages.

Enfin, le CVA organise l’évaluation communautaire en faisant le tour des ménages pour contrôler que certains critères en matière d’hygiène et propreté soient respectés afin que le village puisse être déclaré FDAL (Fin de la Défécation à l’Air Libre). C’est un moment très important et attendu par la communauté, célébré par l’implantation du « fanion de la victoire », au cours d’une cérémonie officielle avec danses et musique. Cette célébration, introduite par Helvetas,  a beaucoup contribué à motiver les communautés à s'engager pour une meilleure santé.

© Helvetas/Nomwindé Sawadogo
Les membres des Comités villageois d’assainissement sensibilisent les habitants de villages sur les bonnes pratiques d’hygiène par exemple : se laver les mains aux moments clé © Helvetas/Nomwindé Sawadogo
1/6
© Helvetas/Nomwindé Sawadogo
… stocker les marmites à l’écart des animaux © Helvetas/Nomwindé Sawadogo
2/6
© Helvetas/Nomwindé Sawadogo
Dans le but d’améliorer la santé des communautés, le projet encourage les familles à réaliser leurs latrines © Helvetas/Nomwindé Sawadogo
3/6
© Helvetas/Nomwindé Sawadogo
Des groupes de femmes sont formés sur la production du savon qui est vendu dans les villages à un prix concurrentiel. Avec cette activité elles ont l’opportunité de gagner de l’argent © Helvetas/Nomwindé Sawadogo
4/6
© Helvetas/Franca Roiatti
Lorsqu'un village est déclaré FDAL (Fin de la Défécation à l'Air Libre) une cérémonie pour implanter le « fanion de la victoire » est organisée. © Helvetas/Franca Roiatti
5/6
Le « fanion de la victoire » est une source de fierté pour la communauté qui s’engage à maintenir le village propre.
6/6

Beaucoup de problèmes de santé sont liée à la consommation d’eau qui n’est pas propre. C’est pour cela que le projet LAAFIA a aussi formé un groupe des femmes sur la production de l’eau chlorée qu’elles vendent dans les villages. Pendant ces visites, elles jouent aussi un rôle très important de sensibilisation aux comportements qui permet de réduire les risques de maladie.

Télécharger les documents sur le projet LAAFIA

Le projet LAAFIA en bref
La démarche du fanion de la victoire

WASH et gouvernance de l'eau

Les personnes les plus pauvres ne disposent souvent que d’eau insalubre. Chaque année, Helvetas permet à près de 500’000 d’entre elles d’accéder à l’eau potable et à des installations sanitaires.

Comment Helvetas soutient les populations au Burkina Faso

Au Burkina Faso, Helvetas favorise la formation professionnelle et s’engage pour améliorer les infrastructures de transport et d’approvisionnement en eau.
© Helvetas
Burkina Faso