© Helvetas / Armand Habazaj
Albanie, Serbie, Europe orientale

Les sciences sociales au service de la société

© Helvetas / Armand Habazaj

La recherche en sciences sociales peut aborder les «grandes questions» des sociétés, incluant notamment des solutions pour désamorcer les polémiques nationalistes. Helvetas a encouragé le développement des sciences sociales en Serbie et en Albanie, pays en situation de post-conflit et de post-autoritarisme, et a ouvert des canaux aux responsables et décideurs politiques, aux médias et à la société civile.

  • Nom du projet
    «PERFORM» – des sciences sociales pertinentes et responsables
  • Phase de projet
    2015 jusqu’à 2018
  • Financement
    Ce projet a été un mandat de la DDC.
  • Secteur thématique
    Gouvernance et paix

Les faits face à la réalité ressentie

Les sciences sociales jouent un rôle crucial dans l’analyse des sociétés. Elles sont le moyen par lequel la société se trouve elle-même et elles contribuent à comprendre, expliquer, analyser et améliorer les problèmes sociaux fondamentaux.

Idéalement, les autorités politiques devraient se baser sur les résultats et les analyses des sciences sociales dans leurs projets de réforme. Mais le fait est que ces enseignements des sciences sociales sont souvent simplement ignorés quand ils vont à l'encontre de convictions des politiciens ou d'intérêts concrets du pouvoir.

Précisément pour cette raison, les sciences sociales et les responsables politiques se font peu confiance, et les contributions de la recherche en sciences sociales aux «grandes questions» de société sont plutôt mineures. Par conséquent, les sciences sociales ont tendance à se replier sur elles-mêmes et à occuper une niche.

Sur mandat de la Direction du développement et de la coopération (DDC), Helvetas a cherché à renforcer les capacités et la confiance des institutions de sciences sociales en Albanie et en Serbie. Lorsque les résultats de la recherche – concernant le statut des minorités, l'état de prospérité ou les progrès de la démocratisation, pour ne citer que quelques exemples – sont repris par les autorités politiques et utilisés dans les débats publics, ils peuvent contribuer de manière significative à de meilleurs prises de décision.

Nous avons facilité les rencontres entre jeunes historiens pour coordonner les recherches et développer une nouvelle approche de l'histoire. Nous avons soutenu les chercheurs de Serbie et d'Albanie pour qu'ils participent activement à l'European Social Survey (ESS), qui a également aidé des universitaires de la région à travailler en réseau avec la communauté internationale de recherche sociale. Nous avons appuyé des historiens en Albanie pour qu'ils travaillent et analysent les documents des services secrets du régime Hoxha et aident la société à affronter un passé difficile. Nous avons apporté un soutien important aux responsables politiques en Albanie et en Serbie pour qu'ils se relient à des groupes de recherche en sciences sociales afin de produire et de fournir des données avérées pour des politiques publiques plus efficaces. Cela a contribué de manière significative à une confiance croissante entre les deux communautés.

Notre projet PERFORM a ouvert des canaux aux décideurs politiques et au milieu des affaires, aux organisations de la société civile, au secteur privé et aux médias régionaux. Reconnaissant l'importance de la recherche et de l'enseignement, le projet a joué un rôle central dans la mise en place d'un fonds de 75 millions d'euros pendant 5 ans pour soutenir les jeunes chercheurs de la région, dans le cadre du Western Balkan Process. 

Le projet a permis de surmonter non seulement les divisions mentales et les frontières nationales, mais aussi le fossé entre la communauté des chercheurs et un grand public qui, par le passé, ne pouvait guère être rejoint par les découvertes scientifiques. Par exemple, dans les films documentaires courts produits comme partie du projet, des spécialistes des sciences sociales, des politiques et des artistes se sont exprimé sur le passé et sur des perspectives d'avenir. En comblant les divisions sociales et en favorisant la tolérance, le projet a contribué à la paix dans la région.

PERFORM a joué un rôle important dans la collaboration transfrontalière entre scientifiques. Là où les hommes politiques ont encore du mal à entamer un dialogue sur des questions litigieuses, les scientifiques peuvent prendre l'initiative. Nous reconnaissons l'importance de la «diplomatie scientifique», par exemple dans les relations entre la Serbie et le Kosovo.

Le projet PERFORM a été un mandat de la Direction du développement et de la coopération (DDC), mis en œuvre par Helvetas en collaboration avec l'Université de Fribourg.

Vos dons sont importants

par exemple pour que des familles accèdent à l'eau salubre, pour que des enfants soient scolarisés et pour que des jeunes fassent une formation professionnelle, ou encore que des paysans obtiennent ...
soutenir et faire un don
© Helvetas
L’échange et la mise en réseau consolide la position des sciences sociales. Les recherches effectuées dans ce domaine contribuent dans une large mesure à désamorcer les préjugés et le nationalisme. © Helvetas

Dans la région, le projet «PERFORM» ouvre la voie vers les décideurs politiques et économiques, les organisations de la société civile, le secteur privé et les médias. De son côté, l’État reconnaît l’importance de la recherche et de l’enseignement en sciences sociales, finance mieux les instituts aujourd’hui et consulte la communauté scientifique avant de définir certaines orientations politiques décisives.

Le projet franchit non seulement les barrières mentales et les frontières nationales, mais aussi les lignes de démarcation entre la science et un public qui avait jusqu’alors rarement accès aux découvertes scientifiques. Des courts-métrages documentaires mettent par exemple en scène des scientifiques, des politiciens ou des artistes qui s’expriment sur le passé et les perspectives d’avenir. Le projet favorise ainsi le maintien de la paix dans la région.

Le projet «PERFORM» est un mandat de la DDC attribué à Helvetas et mis en œuvre en collaboration avec l’université de Fribourg.

Gouvernance et paix

Nombre de femmes et d’hommes dans les pays partenaires d’Helvetas ne peuvent pas exercer leurs droits fondamentaux ni participer aux processus de décision.

Comment Helvetas soutient les populations en Serbie

En Serbie, Helvetas s’engage contre le chômage des jeunes et encourage les liens citoyens entre politique, sciences et société civile.

Reportages multimédias

Plongez dans des histoires de pays partenaires où nous menons nos projets.