© Helvetas / Christian Bobst
Kosovo, Europe orientale

De l’emploi pour les jeunes

© Helvetas / Christian Bobst

Helvetas collabore avec des services gouvernementaux et des entreprises privées pour promouvoir l’emploi des jeunes. Des informations sur le marché du travail, l’orientation professionnelle, la formation et le placement aident les jeunes dans leurs recherches d’emploi. Une émission de télévision soutenue par Helvetas est connue dans tout le pays.

  • Nom du projet
    EYE – promouvoir l’embauche des jeunes
  • Phase de projet
    2017 jusqu’à 2020
  • Financement
    Ce projet est un mandat de la DDC.
  • Secteur thématique
    Formation professionnelle et éducation de base
    Genre et équité sociale
    Jeunesse

L’avenir des jeunes

Au Kosovo, 55% de tous les habitants ont moins de 30 ans. C’est une chance. Mais la jeune république est encore loin de saisir cette opportunité. La croissance économique est très lente. Le marché du travail est empreint de népotisme. Ce sont les jeunes qui en souffrent le plus. Les trois cinquièmes des 15-24 ans sont au chômage et 36’000 jeunes arrivent sur le marché du travail chaque année. Beaucoup émigrent parce qu’ils ne voient aucune perspective d’avenir pour eux au Kosovo. Plus d’un cinquième de la population d’origine vit maintenant à l’étranger.

Avec le projet EYE («Enhancing Youth Employment», ou «Promouvoir l’emploi des jeunes» en français), Helvetas a jusqu’à présent aidé près de 12’000 jeunes à trouver un emploi. Dans la première phase, l’accent a été mis sur la mise à disposition d’informations sur le marché du travail, l’orientation professionnelle et le placement. Et sur une émission de télé-réalité populaire avec un emploi à gagner comme prix principal, lors de laquelle beaucoup de connaissances sérieuses sur le marché du travail et les demandes d’emploi sont enseignées d’une manière divertissante.

© Helvetas / Christian Bobst
Merfida Jerliu au travail. Elle a «gagné» le poste à l’émission de télévision «PunPun» («TravailTravail») initiée par Helvetas. © Helvetas / Christian Bobst
1/5
© Helvetas / Christian Bobst
Pour réussir un projet, encore faut-il trouver les bons partenaires. Le jeune entrepreneur et politicien Visar Arifaj a mis au point et présenté l’émission de télévision. © Helvetas / Christian Bobst
2/5
© Helvetas
Grâce à une formation complémentaire en informatique, Zanfina Gashi a de bonnes perspectives d’emploi pour avancer dans la vie et aider son pays à aller de l’avant. © Helvetas
3/5
© Helvetas / Christian Bobst
Arlind Gashi travaille maintenant dans l’industrie des télécommunications. Il a obtenu le poste grâce à une formation continue pratique. © Helvetas / Christian Bobst
4/5
© Helvetas
Les chercheurs d’emploi ont besoin d’offres de placement qui fonctionnent. Arion Rizaj a ainsi créé kosovojobs.com avec le soutien d’Helvetas. © Helvetas
5/5

Jusqu’à présent, l’expérience a montré que les grandes entreprises, en particulier, sont très intéressées à impliquer les jeunes dans le processus économique. Toutefois, elles critiquent le fait que ceux-ci soient aussi peu nombreux à avoir les formations réellement demandée sur le marché du travail: il y a beaucoup de jeunes diplômés de l’enseignement supérieur ou universitaire, beaucoup trop de jeunes sans formation et trop peu d’artisans et de techniciens. Afin d’adapter la formation professionnelle aux besoins du marché du travail, Helvetas encourage les échanges entre les entrepreneurs, les centres de formation et les services gouvernementaux compétents. La formation professionnelle ne devrait pas seulement être dispensée par des écoles professionnelles formelles, mais aussi par des centres de formation non formels ou des entreprises qui offrent une formation sur le lieu de travail.

Forte de sa longue expérience dans le domaine de la formation professionnelle, Helvetas contribue à l’élaboration de modules d’apprentissage et de programmes d’études pour les entreprises et les écoles professionnelles. 20’000 jeunes recevront une formation. Au moins 40% d’entre eux sont des femmes, 20% sont des jeunes qui n’ont jamais eu d’emploi ou de formation, et 10% appartiennent à des minorités telles que les Serbes ou les Roms. Helvetas aide ainsi les jeunes à apporter leurs compétences à leur propre pays.

EYE est un mandat de la DDC réalisé par Helvetas en collaboration avec l’organisation kosovare Management Development Associates (MDA).

«Que deviendrait notre pays si tous les jeunes tentaient leur chance à l’étranger?»

Merfida Jerliu, économiste diplômée et employée de service financier, Kosovo

Formation professionnelle et éducation de base

L’absence de formation est l’une des causes perpétuant la pauvreté et les inégalités. Les pays qui disposent d’un mauvais système de formation sont peu compétitifs sur le plan économique.

Comment Helvetas soutient les populations au Kosovo

Au Kosovo, Helvetas s’engage pour que les diplômés d’écoles et d’universités puissent obtenir un emploi. Et nous favorisons le dialogue politique.