© Helvetas
Kirghizistan

Création de petites entreprises contre la pauvreté

© Helvetas

Pour combattre la pauvreté largement répandue et le chômage des jeunes, Helvetas favorise le développement de marchés et la création de petites entreprises au sud du Kirghizistan. Le projet accorde une importance particulière au travail des jeunes, afin que leur région d’origine puisse leur offrir des perspectives d’avenir.

  • Nom du projet
    BaiAlai – petites entreprises contre la pauvreté
  • Phase de projet
    2014 jusqu’à 2018
  • Financement
    Ce projet est un mandat de la DDC.
  • Secteur thématique
    Économie durable et inclusive

Des opportunités d’emploi dans la région des montagnes

Dans les monts Alaï, la société est aussi homogène et pauvre que les régions montagneuses de Suisse au XIXe siècle. Là-bas, 96% des ménages élèvent des bœufs, 94% des moutons et des chèvres, et 72% des chevaux. L’élevage constitue la clé de voûte de l’économie. Helvetas aide les paysannes et paysans à développer de nouveaux modèles de gestion de l’élevage et à améliorer leurs méthodes. Néanmoins, l’élevage seul ne permet pas aux 100’000 habitants de la région de vaincre la pauvreté.

Dès lors, pour faire progresser la région au sud du Kirghizistan, Helvetas mise sur le développement d’anciens et de nouveaux marchés. Outre l’élevage, la liste englobe l’apiculture et l’artisanat d’art (anciens marchés) ainsi que le tourisme et les services Internet (nouveaux marchés).

L’existence de la plupart des familles vivant dans les monts Alaï repose sur l’élevage, mais ce secteur n’offre pas suffisamment d’emplois et de perspectives d’avenir aux jeunes.

Parmi les nouvelles filières ouvertes figure la parahôtellerie, principalement portée par les femmes. Les alentours du plus haut sommet du massif du Pamir sont d’une incroyable beauté naturelle, ce qui constitue un atout majeur.  Le nombre de randonneurs et marcheurs a été multiplié par trois ces dernières années. De plus, les axes routiers interurbains récemment aménagés, qui mènent au Tadjikistan et à la Chine, ont fait de cette région un important couloir de transport. Tant les chauffeurs de poids lourds que les vacanciers cherchent de quoi se nourrir et se loger. Par conséquent, le projet soutient les familles paysannes et organise des formations pour les accompagner dans leurs premiers pas sur ce marché en plein essor. Les femmes ouvrent de petits restaurants et des chambres d’hôtes. Les hommes proposent des chevaux à la location et travaillent comme guides de randonnée.

Une attention particulière est accordée au travail des jeunes qui, sous-employés et trop peu sollicités, optent pour la migration ou peuvent se radicaliser et s’impliquer dans le conflit latent qui les oppose à la minorité ouzbek. Cette initiative, qui s’étale sur dix ans, vise à établir un environnement de marché attractif pour les jeunes, notamment par le biais de services informatiques, de concours et d’une base de données pour les idées d’entreprises, d’aides à la création d’entreprises et d’un accès à une connexion Internet performante. Par ailleurs, un échange est organisé avec des groupes de jeunes Ouzbeks.

Le projet «BaiAlai» est un mandat de la DDC attribué à Helvetas et mis en œuvre en collaboration avec la Fondation Aga Khan.

© Helvetas
Le vaste paysage et le mode de vie des pasteurs nomades attirent les voyageurs dans la région. Le tourisme local représente donc une nouvelle filière importante pour les familles paysannes. © Helvetas

Économie durable et inclusive

Les plus démunis ne profitent pas toujours de la croissance économique. Parallèlement, la pauvreté empêche la mise en place d’une dynamique économique.

Comment Helvetas soutient les populations au Kirghizistan

Helvetas aide les paysans kirghizes à améliorer leurs revenus. En outre, nous sommes actifs dans la formation professionnelle et la réduction des conflits liés à l’eau.