Mozambique

Formation au monde réel du travail

Au lieu de rêver au boom du gaz naturel, les jeunes du nord du Mozambique se préparent à entrer dans le monde réel du travail. Les formations courtes sont entièrement axées sur la pratique professionnelle et les besoins des entreprises de la région, majoritairement de petite taille.  

  • Nom du projet
    HOJE – une formation et un travail pour les jeunes
  • Phase de projet
    2017 jusqu’à 2019
  • Financement
    Ce projet est financé par des dons.
  • Secteur thématique
    Formation professionnelle et éducation de base

Aujourd’hui plutôt que demain

HOJE est l’abréviation d’un projet de formation professionnelle mené par Helvetas dans le nord du Mozambique. «Hoje» est aussi le mot portugais pour dire «aujourd’hui». Le nom du programme fait contrepoids aux consolations et aux promesses avec lesquelles les jeunes Mozambicains sont souvent éconduits: «Quand le gaz naturel sera financé…» ou «Quand nous aurons changé de gouvernement…».

HOJE est la réponse d’Helvetas aux problèmes actuels. Dans le cadre de cours, qui durent d’un à trois mois et sont adaptés au marché, elle prépare les jeunes entre 15 et 29 ans au monde du travail.

Les jeunes sont informés des possibilités de formation par la radio. Les personnes intéressées sont intégrées à un groupe d’étude et reçoivent des informations sur les exigences du marché du travail et les domaines professionnels possibles: construction, hôtellerie / restauration et autres services, agriculture biologique.  Beaucoup de ces jeunes ne sont jamais allés à l’école ou seulement pour une très courte période. Ils viennent de groupes très défavorisés de la société et au moins la moitié d’entre eux sont des femmes.

Parrainage pour la formation

Prendre un parrainage pour la formation, c'est offrir à un-e jeune des perspectives d'avenir meilleur.
Devenir marraine ou parrain
© Helvetas
Dans le cadre de cours de formation condensés, tels que le cours de construction métallique, les jeunes apprennent ce dont ils ont besoin pour le monde du travail. © Helvetas
1/2
© Helvetas
Comme dans tous les cours, les futurs électriciens doivent mettre leurs connaissances en pratique. © Helvetas
2/2

Les groupes d’étude mettent également en avant les personnes qui sont particulièrement motivées pour apprendre les bases d’une profession et pour faire face au dur monde du travail. À l’issue de la formation, les jeunes reçoivent non seulement un diplôme, mais aussi de l’aide dans leur recherche d’un emploi rémunéré ou la mise sur pied d’une activité indépendante.

Dans le cadre de ce projet, qui est exemplaire pour le Mozambique, Helvetas travaille en collaboration avec des établissements d’enseignement privés et publics. Leur personnel est formé pour proposer des formations de qualité et axées sur le marché ainsi que pour soutenir les jeunes dans leur recherche d’emploi. Comme au Népal et en Éthiopie, les établissements reçoivent une partie de leurs honoraires uniquement lorsque les jeunes qu’ils ont formés occupent un poste rémunéré ou lancent avec succès leur propre entreprise. Chaque année, 500 jeunes reçoivent une formation. Quatre jeunes sur cinq parviennent à gagner leur vie peu de temps après avoir terminé leur formation grâce aux connaissances qu’ils ont acquises.

L’objectif du projet est d’intégrer les succès dans d’autres centres de formation et programmes nationaux.

© Helvetas
Les instituts de formation veillent à ce que les jeunes femmes soient bien représentées dans toutes les professions. © Helvetas

Formation professionnelle et éducation de base

L’absence de formation est l’une des causes perpétuant la pauvreté et les inégalités. Les pays qui disposent d’un mauvais système de formation sont peu compétitifs sur le plan économique.

Comment Helvetas soutient les populations au Mozambique

L’eau est rare au Mozambique. C'est pourquoi Helvetas soutient la construction de fontaines et de latrines et appuie des familles de petits paysans dans leurs productions agricoles.