© Helvetas
Mozambique

Approvisionner des petites villes en eau

© Helvetas

L’approvisionnement en eau d’une petite ville nécessite des systèmes plus complexes que les pompes manuelles dans les villages. Au nord du Mozambique, Helvetas s’appuie sur une étroite collaboration entre les autorités publiques et les entreprises privées pour la construction de châteaux d’eau et de réseaux de canalisations.

  • Nom du projet
    Approvisionnement en eau pour des petites villes
  • Phase de projet
    2014 jusqu’à 2017
  • Financement
    Ce projet est cofinancé par des dons et par la DDC.
  • Secteur thématique
    Eau

Du château d’eau au raccordement de la maison

Combien devrait coûter un bidon d’eau? Qui procure les pièces de rechange pour la pompe? Qu’arrive-t-il à ceux qui ne veulent tout simplement pas payer? Telles sont les questions sur lesquelles se penchent les comités pour l’eau qui sont responsables de l’exploitation et de l’entretien des puits et des robinets dans le cadre des projets d’Helvetas.

Dans les communautés villageoises, ce mélange de processus démocratiques, de responsabilité, de droits et de devoirs ainsi que de contrôle social fonctionne bien. En revanche, les hameaux plus importants ont besoin de systèmes différents et de règles différentes. Dans le nord du Mozambique, Helvetas a ainsi élaboré un modèle garantissant l’approvisionnement en eau des petites villes et des villages.

Parrainage pour l'eau

Prendre un parrainage pour l'eau, c'est offrir chaque année à une famille l'accès à l'eau potable.
Devenir marraine/parrain
Montant annuel de votre choix
(à partir de CHF 360)
Annuel
© Helvetas / Flurina Rothenberger
Au Mozambique, aller chercher de l’eau est le travail des femmes, c’est pourquoi celles-ci bénéficient le plus d’un approvisionnement en eau potable dans le village. © Helvetas / Flurina Rothenberger
1/3
© Helvetas / Flurina Rothenberger
Des puits de pompage non loin des hameaux fournissent de l’eau potable sûre. © Helvetas / Flurina Rothenberger
2/3
© Helvetas
Les châteaux d’eau assurent un approvisionnement en eau potable sûr dans les petites villes. © Helvetas
3/3

Avec le soutien financier d’Helvetas, les administrations de district construisent des châteaux d’eau, un réseau de canalisations avec des raccordements domestiques et des robinets qui desservent jusqu’à 10’000 personnes. Les autorités ont appris à communiquer ouvertement leurs décisions et à représenter efficacement les intérêts publics vis-à-vis des titulaires de licences privées.

Les fournisseurs privés demandent aux administrations de district une licence d’exploitation de ces systèmes d’approvisionnement en eau. Ils sont responsables de leur entretien et ont, en retour, le droit de facturer un prix modeste pour l’approvisionnement en eau. Comme ils ne veulent pas compromettre leurs profits, ils ont tout intérêt à effectuer les réparations nécessaires avec rapidité et fiabilité. Ils ont appris à assumer la responsabilité d’un système d’approvisionnement en eau opérationnel, y compris auprès de groupes de population où il n’y a pas de profit direct à réaliser.

© Simon B. Opladen
«Nous avons beaucoup moins mal au ventre et de diarrhées qu’auparavant.»

Angela João, 23 ans, Mozambique

Enfin, les habitants du bassin versant des réseaux, soit quelque 33’000 personnes dans quatre petites villes, connaissent aujourd’hui leur droit à l’eau potable. Ils sont de plus en plus conscients que l’approvisionnement en eau propre a un prix, même s’il n’est que de quelques centimes par bidon. Ils ont appris à exercer leurs droits auprès des autorités et des entreprises privées.

Par conséquent, l’approvisionnement en eau de la petite ville redevient, avec différents processus, ce qu’il est dans le village: un terrain d’exercice pour la démocratie et la responsabilité, même au-delà de la nécessité pure.

Eau

Les personnes les plus pauvres ne disposent souvent que d’eau insalubre. Chaque année, Helvetas permet à près de 500’000 d’entre elles d’accéder à l’eau potable et à des installations sanitaires.

Comment Helvetas soutient les populations au Mozambique

L’eau est rare au Mozambique. C'est pourquoi Helvetas soutient la construction de fontaines et de latrines et appuie des familles de petits paysans dans leurs productions agricoles.