© Helvetas / Kamlesh Vyas
Genève – 20 août 2020

Trois ans après leur fuite, Helvetas soutient les Rohingyas pour lutter contre le coronavirus - dans le plus grand camp de réfugiés du monde

© Helvetas / Kamlesh Vyas

Près d'un million d'enfants, de femmes et d'hommes vivent dans des conditions précaires dans le plus grand camp de réfugiés du monde au Bangladesh, depuis leur fuite éperdue du Myanmar il y a trois ans. Aujourd'hui, le coronavirus menace la vie quotidienne des réfugiés. Helvetas est à leurs côtés en leur apportant des mesures de soutien.

Nulle part ailleurs, autant de réfugiés ne sont rassemblés dans un espace aussi restreint depuis trois maintenant. Le 25 août 2020 marque pour la troisième fois le jour commémoratif de la fuite des Rohingyas du Myanmar. Depuis lors, environ un million de personnes vivent dans des conditions précaires et sans aucune perspective d’avenir dans les 34 secteurs qui constituent le plus grand camp de réfugiés du monde. Certains réfugiés sont installés dans les villages environnants, avec la population locale, près de Cox's Bazaar. Même après trois ans, un retour en toute sécurité dans leur pays d'origine, le Myanmar, n'est pas envisageable.

Les besoins et le manque de perspectives ont encore augmenté en raison de la pandémie de coronavirus. Vivant dans des abris sommaires, proches les uns des autres, avec un accès à l’eau et aux installations sanitaires insuffisant, il n'est guère possible de respecter les règles d'hygiène et de distance. Les infrastructures médicales ne permettent pas de pouvoir respecter l'isolement et la quarantaine. Officiellement, plus de 3600 cas de Covid-19 ont été enregistrés dans la région autour de Cox's Bazaar jusqu'à présent − dont 78 parmi les réfugiés Rohingyas. Le nombre de cas non signalés est élevé. Six décès dans le camp de réfugiés ont été confirmés jusqu'à présent. Il est à craindre que les infections et les maladies graves ne se multiplient au sein de cette population particulièrement vulnérable.

Comment les ONG suisses soutiennent les plus vulnérables

L'ONG suisse Helvetas, active au Bangladesh depuis 20 ans, est bien implantée localement. Elle soutient les réfugiés Rohingyas depuis leur arrivée il y a trois ans en fournissant de la nourriture, de l'eau, des installations sanitaires et des soins médicaux de base, des abris et une éducation informelle − et dorénavant aussi des mesures de lutte contre le virus. Environ 160 000 Rohingyas ainsi que les populations locales vivant dans les villages voisins des camps bénéficient des actions que mène Helvetas.

  • Informations, éducation et prévention: Helvetas a lancé sa première campagne de sensibilisation en mars dernier. Pour que les gens puissent recevoir les informations dans leur propre langue et qu’un risque d'infection propagé par des étrangers ne soit pas existant, Helvetas a formé des volontaires Rohingyas pour informer la population sur la maladie, ses causes, ses symptômes et ses voies de transmission, ainsi que sur les mesures de prévention. Ils distribuent des dépliants où trouver les règles de conduite faciles à comprendre.
  • Distribution d'articles d'hygiène d'urgence: Helvetas distribue des bons pour des kits d'hygiène par l'intermédiaire de volontaires Rohingyas. Ces kits réunissent des produits de première nécessité un seau de 20 litres, un récipient de 1,5 litre pour l'eau, du savon avec un porte-savon, du désinfectant et de la poudre pour produire une solution désinfectante. Les réfugiés peuvent récupérer le matériel à des points de référence où ils peuvent également venir chercher de la nourriture.
  • Distribution de semences et aide financière d'urgence: Helvetas a fourni des semences et une aide financière aux familles qui en ont particulièrement besoin.
  • Amélioration des installations sanitaires: Helvetas a contribué à améliorer l'hygiène et l'assainissement dès le début de la crise et a aidé à construire des latrines. Actuellement, l'organisation fait en sorte que les postes de santé du camp disposent de stations de lavage des mains, de savon et de désinfectant, et que les endroits très fréquentés soient équipés de stations de lavage des mains.
  • Aider les familles de réfugiés à cultiver leurs propres légumes: Helvetas encourage la culture de légumes au-dessus et à côté des abris afin que les familles de réfugiés, qui souffrent souvent de malnutrition ou de sous-alimentation, puissent mieux s'alimenter et ainsi renforcer leur système immunitaire.

Des lueurs d'espoir − et une nouvelle menace

Malgré les circonstances difficiles et le déclin de l'intérêt de la communauté internationale pour le sort de ces populations, la plupart des Rohingyas sont simplement reconnaissants de ne plus être en danger de mort et d'avoir suffisamment d'eau et de nourriture. Ils espèrent pouvoir retourner dans leur pays d'origine dans des conditions décentes.

Mais pour l'instant, la saison des moussons approche; des rangées entières d’abris ont déjà été emportées par les fortes pluies. Helvetas et d'autres ONG apportent leur soutien à cet égard: les familles menacées sont averties et réinstallées.

Informations complémentaires:

Renseignements:

Chargé des partenariats de projets & des médias
Frédéric Baldini