Burkina Faso: fabrication de savon | © Yacouba Lankoandé
Genève, Zurich – 19 mai 2020

Helvetas fournit une aide dont l’impact dépasse la pandémie de coronavirus

© Yacouba Lankoandé

Les conséquences de la pandémie de Covid-19 ont particulièrement touché les populations des pays en développement, la crise sanitaire exacerbant les problèmes existants. L'organisation suisse de développement Helvetas fournit une aide d'urgence sur le terrain tout en promouvant l'économie locale et le développement post-crise. De cette manière, les effets de son engagement s’étendent sur le long terme.

En raison de la pandémie, de nombreux pays pauvres vont devoir faire face à une crise économique et humanitaire majeure. Avant même cette crise sanitaire, les pays en développement devaient faire face notamment à des pénuries d'eau et de nourriture et s’accommoder de systèmes de santé fragiles. Le virus menace désormais la santé des plus pauvres. Mais l'impact économique de la Covid-19 sera plus grave encore: davantage de personnes souffriront plus de la faim et des conséquences de l'effondrement économique que du virus lui-même. La faim menace surtout celles qui survivent grâce au seul revenu quotidien, par exemple les journaliers et les vendeurs ambulants. En parallèle, les prix des denrées alimentaires de base ont augmenté dans de nombreuses régions.

Opportunités sur le marché local, formation numérique, soutien aux petits agriculteurs

Helvetas soutient actuellement une vingtaine de pays dans leur lutte contre les conséquences immédiates et à moyen terme de la Covid-19. Il ne s'agit pas seulement d'un travail d'information et d'e formation, de distribution de kits d'hygiène ou de nourriture: en tant qu'organisation de développement expérimentée et bien établie sur le terrain, l'ONG suisse associe cette aide d'urgence aiguë à un soutien durable dont l'impact va bien au-delà de cette crise sanitaire. Quelques exemples:

  • Approvisionnement durable en eau: Helvetas distribue non seulement des kits d’hygiène d'urgence, mais travaille aussi avec ses organisations partenaires locales pour soutenir la mise en place de stations mobiles de lavage des mains dans les centres de santé, les écoles, les marchés et les bureaux communautaires, où elles resteront après la fin de la crise sanitaire – par exemple au Burkina Faso, au Népal et au Pakistan. Helvetas travaille également en étroite collaboration avec les communautés locales pour les aider à rénover ou à étendre les systèmes d'eau existants, afin de pouvoir bénéficier d'un meilleur approvisionnement en eau à long terme.
  • Production locale et commercialisation de produits d'hygiène: Helvetas ne se contente pas de distribuer des articles d'hygiène dont le besoin est urgent mais, dans de nombreux endroits, elle initie et soutient la production locale de savon et de désinfectant, ce qui est une mesure beaucoup plus durable. Par exemple, en Haïti, au Bénin et aussi en Tanzanie, où de jeunes hommes et femmes ont suivi des cours organisés au pied levé pour apprendre à produire eux-mêmes du savon liquide et du désinfectant et à les vendre sur le marché local. Avec les revenus obtenus ainsi, les jeunes peuvent acheter des produits alimentaires pour eux et leurs familles. Dans d'autres pays africains, comme Madagascar, Helvetas soutient les jeunes adultes dans la production et la vente locales de masques faciaux, une denrée extrêmement rare. La production, la commercialisation et la vente de produits d'hygiène sont également des impulsions économiques.
  • Méthodes d'enseignement et d'apprentissage numériques: Helvetas utilise des méthodes numériques pour s'assurer que la crise sanitaire, accompagnée par les fermetures d'écoles, ne se transforme pas en crise éducative. En Tanzanie, nous soutenons la formation des enseignants depuis des années. En très peu de temps, Helvetas a mis au point des plateformes d'apprentissage en ligne que les enseignants, les fonctionnaires locaux et les directeurs d'école peuvent utiliser même pendant le confinement. À l'avenir, ces plateformes seront également utilisées pour la formation professionnelle mobile des jeunes qui vivent dans des régions isolées.
  • Soutien aux travailleurs migrants: Helvetas aide à mettre en place des abris de quarantaine pour les travailleurs migrants de retour et à fournir aux personnes particulièrement vulnérables – telles que les réfugiés ou les familles de travailleurs migrants de retour – des transferts urgents de nourriture et d'argent par téléphone portable, comme c’est le cas au Myanmar, sur un mandat de la Direction du développement et de la coopération (DDC) suisse. En même temps, les travailleurs migrants reçoivent un soutien professionnel et psychosocial, comme au Bangladesh.
  • Préparer l'après-Covid-19: Helvetas aide déjà les autorités et les populations locales de différents pays à se préparer à l'après-crise. L'objectif est, entre autres, de préserver les emplois des plus pauvres et de maintenir les services au niveau communautaire opérationnels. Un exemple est celui du Kirghizistan, dans le cadre d'un projet de la DDC. 
  • Soutenir les petites familles d'agriculteurs: Helvetas et ses organisations partenaires locales soutiennent les petits exploitants agricoles qui sont particulièrement touchés par les mesures de confinement parce qu'ils ne peuvent plus vendre leurs produits. Il s'agit notamment de petits producteurs de cacao au Pérou et au Honduras et de producteurs de bananes au Burkina Faso. En même temps, Helvetas distribue des semences dans les régions où les familles ne peuvent plus se permettre de les acheter en raison de l'effondrement des revenus. Ceci afin de leur éviter de manquer la prochaine saison de culture, qui est essentielle pour leur production alimentaire et le revenu familial.

Les donatrices et donateurs en Suisse font preuve de solidarité avec les personnes moins privilégiées et rendent possibles ces projets dans les pays les plus pauvres de la planète.

 

Informations complémentaires :

Les dons :

  • En ligne sur helvetas.org/sos-coronavirus

  • E-Banking : IBAN CH76 0900 0000 8000 3130 4, mention «Coronavirus»

  • Bulletin de versement sur le compte postal 80-3130-4, portant la mention «Coronavirus»

Renseignements:

Responsable du bureau romand
Frédéric Baldini