Famille de bergers en Éthiopie | © Helvetas / Fatoumata Diabate
Genève et Zurich – 19 février 2020

Helvetas demande plus de fonds pour la coopération au développement

© Helvetas / Fatoumata Diabate

Le Conseil fédéral (CF) a publié aujourd’hui son message sur la coopération internationale (CI) 2021 à 2024, incluant notamment les crédits-cadre. Il n’a pas pris en considération les demandes d’Helvetas et de nombreuses autres organisations qui, lors des consultations, ont clairement exprimé la nécessité d’augmenter les moyens de la coopération internatio-nale pour pouvoir endiguer la pauvreté dans le monde. Avec sa décision, le Conseil fédéral ne relève ni le défi de la lutte contre la pauvreté ni celui d’un développement durable.

Les fonds que le Conseil fédéral proposera au Parlement pour la coopération au développement pour les années 2021 à 2024 restent modestes puisque le total ne se conformera même pas à la décision parlementaire de 2011 fixant à 0,5 % du revenu national brut (RNB) les moyens alloués à la coopération au développement. Concrètement, la proposition du CF se monte à environ 0,46 % du revenu national brut (RNB) pour les années à venir. Et si l’on y soustrait les coûts de l’accueil des réfugiés en Suisse, il ne s’agit plus que de 0,41 %.

Toujours moins de ressources pour la lutte contre la pauvreté − c'est maintenant au Parlement de jouer

Helvetas s’oppose à cette retenue excessive que la Confédération s'impose à elle-même. La Suisse, l'un des pays les plus prospères du monde, consacre toujours moins de ressources pour lutter contre la pauvreté, l’objectif principal de la coopération au développement. À l'avenir, le Conseil fédéral entend consacrer 400 millions de francs par an à la lutte contre le dérèglement climatique et l'adaptation à ses effets. C'est un engagement important, mais qui se fait au détriment de la réduction de la pauvreté dans les pays pauvres en développement. Ce montant sera prélevé sur le budget de la coopération au développement, plutôt que d’être présenté comme indépendant et complémentaire. Le Conseil fédéral n'envisage pas d'augmenter le budget de la coopération au développement en conséquence et ce malgré le fait qu'il ait annoncé aujourd'hui que les comptes fédéraux pour 2019 se clôtureraient comme les années précédentes avec un excédent d'un milliard de francs (2019 : 3,1 milliards de francs) et que les perspectives pour 2021-2023 seraient "stables".

Il appartient donc maintenant au Parlement de faire face de manière réaliste aux défis mondiaux croissants. Helvetas demande au Conseil national et au Conseil des États de porter le montant de la CI à au moins 0,5 % du RNB. Et à moyen terme, de cibler le chiffre internationalement reconnu de 0,7 %. La Suisse prospère pourrait ainsi poursuivre et accroître sa contribution à la réduction de la pauvreté.

Renseignements:

Chargé des partenariats de projets & des médias
Frédéric Baldini

Photos à télécharger (Les images ne peuvent être utilisées que dans ce contexte et avec mention du copyright – ou après discussion avec Helvetas)