© Keystone/AP/Care/Josh Estey
Genève – 30 avril 2019

Helvetas adresse une pétition à Credit Suisse pour alléger la dette du Mozambique, frappé par un nouveau cyclone

© Keystone/AP/Care/Josh Estey

Le Mozambique, en proie à la pauvreté et aux catastrophes naturelles, est endetté à hauteur de milliards de dollars en raison de prêts opaques, dont la moitié environ a été accordée par Credit Suisse. Helvetas et d'autres organisations demandent maintenant à Credit Suisse d'annuler cette dette illégitime, les intérêts inclus. Le Mozambique a un besoin urgent de fonds pour secourir les victimes de deux ouragans ayant frappé le pays récemment. Helvetas vient en aide à ces populations grâce à des actions d’aide d'urgence

En avril 2016, il est apparu que Credit Suisse, en collaboration avec la banque russe VTB, avait accordé six ans auparavant des prêts illégitimes au Mozambique pour un montant d'environ deux milliards de dollars. L'affaire a porté un éclairage sombre sur les pratiques non seulement de l'élite politique du Mozambique, mais aussi sur Credit Suisse. La banque a enfreint son devoir de diligence en accordant ces prêts, tenus secrets, et donc cachés au Parlement mozambicain, à la banque nationale mozambicaine et au Fonds monétaire international (FMI).


Helvetas, Terre des Hommes Suisse, Multiwatch et KEESA notamment, lancent aujourd’hui une pétition exigeant que Credit Suisse annule la dette, y compris les intérêts liés, et rembourse les 100 millions de dollars de frais qu'il a déjà perçus. Une population en souffrance ne devrait en aucun cas payer pour le remboursement de dettes illégitimes. L'allégement de la dette et le remboursement des frais doivent s'inscrire dans le cadre d'un objectif contractuel à des fins sociales et humanitaires. Ce cadre permettrait d’éviter que les milieux corrompus ne détournent des fonds dont seule la population doit bénéficier pour faire face aux destructions causées par les deux ouragans successifs. Les organisations internationales ont déjà adopté une position claire allant dans ce sens. Compte tenu de la situation actuelle dans le pays, l'ONU a également lancé un appel à l'allégement de la dette du Mozambique. Le FMI et la Banque mondiale estiment le coût de la reconstruction à au moins deux milliards, ce qui équivaut à peu près au montant des prêts illégitimes.

Signer la pétition adressée à Credit Suisse: www.helvetas.org/cs-petition

Deuxième ouragan au Mozambique: Helvetas apporte une aide d'urgence

L'ouragan Kenneth a provoqué une autre catastrophe humanitaire dans son sillage. Après Idai, Kenneth est le deuxième ouragan qui a frappé le pays en l’espace de quelques semaines, semant mort et désolation. Alors que la population du centre du Mozambique souffre encore des conséquences du premier ouragan, c’est au tour de milliers d'autres personnes habitant plus au nord d’être affectées par des inondations, le manque d’eau potable et la propagation de maladies.

À la fin de la semaine passée, l'organisation suisse de développement Helvetas a étendu son aide d'urgence au nord du pays et poursuit parallèlement ses activités dans le centre du Mozambique. Helvetas est active dans les districts d'Ancuabe, Chiure, Montepuez et Mecufi, dans la province de Cabo Delgado. Environ 730 000 personnes vivent dans ces zones. Helvetas est active dans les domaines de l'approvisionnement en eau, de l'hygiène et de la santé et bénéficie du soutien financier et logistique de la Direction du développement et de la coopération (DDC). Hier, une équipe d'intervention rapide du Corps suisse d’aide humanitaire (CSA), émanation de la DDC, est arrivée au Mozambique et travaille aux côtés des équipes d’Helvetas.

Contacts pour les questions ou un entretien avec le directeur d'Helvetas au Mozambique (allemand/anglais):


- Frédéric Baldini, en charge des médias pour la Suisse romande, tél. 021 804 58 10, courriel Frédéric Baldini
- Jürg Merz, directeur d'Helvetas Mozambique, tél. +258 82 00 17 627, courriel Jürg Merz


Dons

- En ligne à l'adresse www.helvetas.org
- E-banking : IBAN CH76 0900 0000 8000 3130 4, note Mozambique
- Bulletin de versement sur le compte postal 80-3130-4, mention Mozambique

Renseignements:

Chargé des partenariats de projets & des médias
Frédéric Baldini