Hamida Begum dans son jardin potager  | © Franca Roiatti / Helvetas
23 août 2022

5 ans après leur fuite, les Rohingyas du plus grand camp de réfugiés au monde souffrent de malnutrition

© Franca Roiatti / Helvetas

Les Rohingyas vivant dans le plus grand camp de réfugiés du monde au Bangladesh sont durement affectés par la crise alimentaire. Près d'un million de personnes n'ont toujours pas de perspectives, pas d'accès à l'éducation ni à des soins de santé satisfaisants. Helvetas vient en aide aux réfugiés et à la communauté d'accueil.

Le 25 août 2022 marque le cinquième anniversaire de la fuite des Rohingyas du Myanmar. Dans le plus grand camp de réfugiés au monde, près de Cox's Bazar au Bangladesh, plus de 929'000 Rohingyas vivent dans des conditions précaires, sans espoir de rentrer rapidement dans leur pays d'origine, le Myanmar. Depuis le coup d'État militaire qui s'y est produit début 2021, une solution à leur situation est devenue encore plus improbable.

Les réfugiés n'ont pas le droit de travailler et les jeunes n'ont pas accès à l'éducation formelle. La malnutrition – surtout chez les enfants – est aiguë dans les camps. Les personnes restent très vulnérables aux départs de feu et aux inondations dans cet environnement très densément peuplé, fait d’abris de fortune, où les violences domestiques et la traite d’êtres humains sont également présentes. Les soins de santé sont insuffisants. 

Augmentation massive des prix des denrées alimentaires 

À cela s'ajoute désormais la crise alimentaire. Les prix du riz, des œufs, du sel et des lentilles ont augmenté; ceux du blé également – notamment en raison de la guerre en Ukraine et de la hausse des prix qui en a résulté au niveau mondial. Au Bangladesh, l'inflation en juillet de cette année était la plus élevée en huit ans. Par rapport à juin 2020, si l'on compare le prix d'un panier alimentaire typique, il est aujourd'hui massivement plus élevé (+ 33%). Cela augmente le risque de voir la malnutrition s'aggraver chez les Rohingyas et les familles pauvres du Bangladesh. 

Helvetas aide à lutter contre la malnutrition

Helvetas, l'organisation suisse de coopération au développement et d'aide humanitaire, soutient à la fois les Rohingyas réfugiés, qui dépendent encore fortement de l'aide humanitaire, et les familles de la communauté les ayant accueillis. 

Avec le soutien d'Helvetas – notamment grâce aux fonds de la Chaîne du Bonheur – les familles réfugiées apprennent à cultiver des légumes en hauteur, sur ou à côté de leurs abris, tous construits les uns contre les autres. Cela leur permet de se nourrir plus sainement, de gagner un petit revenu supplémentaire et d'avoir une occupation. Parallèlement, Helvetas soutient les familles bangladaises, souvent très pauvres, qui ont des récoltes moins importantes en raison de l'immigration rapide et massive des réfugiés et qui souffrent aussi de la pénurie alimentaire. Helvetas les aide à cultiver leurs légumes de manière plus productive et à les vendre à des prix équitables sur le marché. Cela renforce la cohésion entre les Bangladais et les Rohingyas, qui doivent se contenter de peu dans un espace restreint.

Helvetas aide également les jeunes vivant dans le camp à acquérir des connaissances en couture ou en réparation d'installations solaires. En outre, jusqu'en août 2022, Helvetas a formé plus de 43'000 Rohingyas à la prévention des incendies et a aidé à reconstruire les infrastructures détruites par la mousson ou les intempéries.

Pour plus d'informations:

En savoir plus sur la crise alimentaire

Notre vision et notre engagement

Renseignements:

Responsable du bureau romand
Frédéric Baldini