© Helvetas / Bruna Fossati
Sri Lanka

Cours de conciliation pour les jeunes

© Helvetas / Bruna Fossati

Dans trois régions du nord, de l’est et du sud du Sri Lanka, des organisations partenaires d’Helvetas mettent sur pied des cours de réconciliation et des visites d’échange entre adolescents et jeunes adultes issus de différents groupes ethniques, afin qu’ils puissent ensuite instaurer un esprit de réconciliation et de tolérance dans leur propre village.

  • Nom du projet
    Faire tomber les barrières – travail de réconciliation avec les jeunes
  • Phase de projet
    2016 jusqu’à 2018
  • Financement
    Ce projet est financé par des dons.
  • Secteur thématique
    Gouvernance et paix

Refermer les blessures de guerre et dépasser les frontières

Voilà près d’une décennie que la guerre civile au Sri Lanka est terminée, et le gouvernement promet depuis quelques années d’instaurer une politique de réconciliation. Néanmoins, la haine et les préjugés que nourrissent les communautés cinghalaise et tamoule l’une envers l’autre, apparus durant la guerre et délibérément encouragés, subsistent encore aujourd’hui. S’y ajoute le fait que les femmes ont moins de droits et un statut social inférieur à celui des hommes.

Le projet «Crossing Boundaries» (Dépasser les frontières) s’adresse aux jeunes et vise à combler ce fossé. Helvetas collabore avec les responsables d’associations de jeunes, mises en place dans tous les villages par le gouvernement dans le cadre d’une politique active d’aide à la jeunesse. Dans les régions de Galle, Batticaloa et Kilinochchi au sud, à l’est et au nord de l’île, des organisations partenaires mettent sur pied des rencontres entre jeunes, des formations et des séjours prolongés dans des familles issues d’un autre groupe ethnique pour les adolescents et jeunes adultes. Outre les Tamouls principalement hindous et les Cinghalais bouddhistes, des jeunes musulmans participent également à ces activités. Enfin, pour chaque événement, les organisations veillent à ce que les femmes soient autant représentées que les hommes.

Vos dons sont importants

Par exemple pour que des familles puissent accéder à de l'eau potable, pour que des enfants puissent aller à l'école et pour que des jeunes puissent suivre une formation professionnelle.
soutenir et faire un don
© Helvetas Swiss Intercooperation
«Nous avons examiné diverses méthodes pour mieux gérer les conflits ou les éviter. Cela nous a beaucoup aidés et nous voulons que d’autres femmes puissent aussi en profiter.»

Kejita Balachandran, 25 ans, organisatrice d’un atelier dans son village, au Sri Lanka

Lors des rencontres entre jeunes, les participants racontent ce qu’ils ont vécu et parlent de leurs préjugés. Ils évoquent des expériences traumatisantes, tant les leurs que celles affrontées par d’autres. Et surtout, ils découvrent tous les points communs entre leurs expériences et celles de jeunes issus d’autres ethnies. Lors des séjours dans des familles appartenant à un autre groupe ethnique, les jeunes partagent le quotidien de la famille d’accueil et réalisent que les principaux sujets de préoccupation et problèmes sont les mêmes, qu’il s’agisse de familles hindoues, bouddhistes ou musulmanes: l’alimentation, la santé, la formation et la question de savoir quand et comment les jeunes pourront suivre leur propre voie.

Ils reviennent ensuite dans leur village pour transmettre ce qu’ils ont découvert et organisent des ateliers de réconciliation et de gestion de conflits, destinés aux adolescents et aux adultes. Afin que leur travail se propage et que les autorités en soient informées, nos partenaires servent également d’intermédiaires entre les jeunes et des personnalités influentes dans le monde politique.

© Helvetas
Deux jeunes femmes ont organisé un atelier pour discuter des conséquences de la guerre et des conflits entre femmes du village. De simples jeux en équipe servent de point de départ pour faire tomber les barrières et rétablir la confiance. © Helvetas
1/4
© Helvetas / Bruna Fossati
Les jeunes responsables d’atelier ont acquis leur savoir lors de cours de réconciliation et de semaines d’échange, dans le cadre du projet Helvetas. © Helvetas / Bruna Fossati
2/4
© Helvetas
Elles apprennent aux femmes à évoquer entre elles les conflits et problèmes rencontrés dans le village et auxquels elles souhaiteraient remédier, par exemple les traumatismes de guerre ou la violence domestique. © Helvetas
3/4
© Helvetas
Les activités culturelles sont destinées à renforcer l’identité et l’estime de soi. © Helvetas
4/4
© Helvetas Swiss Intercooperation
«Nos parents craignaient pour notre sécurité. Jusqu’à présent, tous les Tamouls du Nord étaient des terroristes à nos yeux.»

Amila Kasun Pathina Jaka, 19 ans, a participé en tant que Cinghalaise à un voyage de rencontre avec des jeunes Tamouls, Sri Lanka

Gouvernance et paix

Nombre de femmes et d’hommes dans les pays partenaires d’Helvetas ne peuvent pas exercer leurs droits fondamentaux ni participer aux processus de décision.

Comment Helvetas soutient les populations au Sri Lanka

Au Sri Lanka, Helvetas s’engage pour créer des conditions sûres et justes en matière de migration de main-d’œuvre. Elle encourage aussi la paix sociale.

Reportages multimédias

Plongez dans des histoires de pays partenaires où nous menons nos projets.