© Helvetas

Augmenter le potentiel de l’agriculture pour les petits producteurs

© Helvetas

L’agriculture constitue environ 75% des emplois en milieu rural. Bien qu’étant le premier secteur économique du pays, elle est incapable de nourrir la population. Ceci est en grande partie dû à l’inexistence ou à l’inadaptation des services agricoles. Helvetas et ses partenaires soutiennent les acteurs agricoles afin qu’ils fournissent des services adaptés aux besoins des petits agriculteurs et agricultrices.

  • Nom du projet
    PAGAI-Programme d’Appui à la Gouvernance Agricole Inclusive
  • Phase de projet
    2018 jusqu’à 2022
  • Secteur thématique
    Économie durable et inclusive

Les acteurs locaux au cœur d’un meilleur système agricole

En Haïti, l’insécurité alimentaire affecte environ 3 millions de personnes, soit près du tiers de la population. Cette situation se maintient non pas parce que la terre est infertile mais parce que les agriculteurs et agricultrices, qui produisent près de 40% des aliments du pays, ne trouvent pas d’accompagnement et de services adéquats afin d’augmenter leur production. Alors que cette agriculture largement paysanne représente plus de 1 million de familles, elle ne bénéficie pas de suffisamment d’attention de la part des décideurs politiques.

A travers ce projet, Helvetas et ses partenaires accompagnent les réseaux d’organisations paysannes ainsi que d’autres acteurs privés locaux afin que ceux-ci fournissent des services appropriés aux agriculteurs et agricultrices. Grâce à ces services agricoles, les agriculteurs et agricultrices peuvent augmenter leur production et écouler leurs récoltes sur le marché. Dans cette même lignée, les organisations paysannes sont vivement encouragées à se regrouper pour construire une vision partagée de l’agriculture familiale et pour la défendre dans les espaces de rencontre disponibles.

Helvetas et ses partenaires soutiennent le processus d’innovations agricoles en incitant les organisations à identifier celles qui sont adaptées aux conditions des exploitations agricoles et à les diffuser auprès des producteurs et productrices. Le renforcement des capacités de leadership et d’autonomie financière des femmes et des groupes marginalisés est également un volet important du projet.