© Helvetas/Drabo_Tamani Film
Burkina Faso

De l'espoir pour l'avenir

© Helvetas/Drabo_Tamani Film

A l'ouest du pays, Helvetas travaille à renforcer les capacités des jeunes et augmenter leurs chances de trouver un emploi ou devenir entrepreneurs. Elle encourage aussi les petites entreprises agricoles, les mairies et les prestataires de services à développer ensemble des nouvelles opportunités de marché

  • Nom du projet
    Ho-Halé
  • Phase de projet
    2017 jusqu’à 2021
  • Secteur thématique
    Économie durable et inclusive

Au Burkina Faso, presque 70 % de la population a moins de 25 ans. Créer des opportunités d’insertion économique durables et offrir aux jeunes femmes et jeunes hommes, surtout en milieu rural, les moyens pour construire leur avenir, est un défi majeur.

A travers le projet Ho-Halé (de l’espoir), Helvetas intervient dans la Région des Cascades pour accélérer l’insertion professionnelle des jeunes dans l’apiculture, la pisciculture, et la production et transformation du moringa. Elle travaille aussi avec les entreprises, les prestataires de services et les autorités locales pour les encourager à trouver ensemble les solutions aux problèmes qui freinent le développement économique de la région.

L’objectif du projet est d’accompagner 1 250 jeunes, dont 650 femmes, dans un parcours qui leur permettra de trouver un emploi ou de lancer leur propre entreprise. Cela contribuera à améliorer les conditions de vie des familles et renforcera la résilience des communautés rurales.

 


 

Une formation courte et adaptée aux métiers ruraux

Ho-Halé vise à faciliter l’émergence et la consolidation d’un système de formation professionnelle localisé, capable de proposer une offre innovante et mieux adaptée au marché du travail.

Après l’organisation des cycles de formation traditionnelle, depuis 2019, le projet a développé une approche dynamique qui permet de répondre plus efficacement aux besoins locaux. Des cours de 5 jours (en moyenne) sont donnés en collaboration avec des formateurs endogènes : des professionnels reconnus qui apprennent comment partager leurs connaissances et préparer des leçons pratiques. Les participants ont la possibilité d’apprendre par exemple comment fabriquer les ruches, produire le miel ou la poudre de moringa bio et élever les poissons.

Cette solution permet aussi de délocaliser les cours dans plusieurs villages pour donner à beaucoup plus des personnes la possibilité d’y participer. Chaque leçon est organisée pour chaque poste de métier identifié au sein des différentes filières, permettant aux jeunes de choisir et d’accumuler les formations souhaitées. Cette formule offre également l'opportunité d'accéder à une formation abordable avec un paiement négocié entre les apprenants et le formateur endogène.

Des solutions partagées et collectives

En même temps, le projet encourage les communes, les producteurs, les transformateurs, les acheteurs et les prestataires de services à s’asseoir autour d’une table pour discuter des contraintes et des opportunités de leur secteur. Ces cadres de concertation et ces dialogues d’affaires permettent aux petites entreprises de partager des solutions aux problèmes rencontrés et d’élaborer ensemble des stratégies commerciales collectives qui offrent l’opportunité de répondre à des commandes précises, d’augmenter leur productivité et donc leurs revenus.