Apiculteur Ambanja | © Helvetas / Deriaz
Madagascar – 08 janvier 2019

Visite d'échanges entre les apiculteurs d'Ambanja et de Manakara

© Helvetas / Deriaz

Dans le cadre du projet de promotion de la chaine de valeur miel et de la gestion durable des ressources naturelles dans le district d’Ambanja, en partenariat avec Blue Ventures et PAGE/GIZ, quarante-deux apiculteurs membres de la coopérative KOTTTM ont effectué une visite d’échange auprès de la coopérative Tsara Tantely Fitovinany, implantée à Manakara, une coopérative renommée et ayant beaucoup d’expérience dans l’exportation de miel de qualité internationale.

La coopérative Tsara Tantely Fitovinany produit du miel de litchis et de niaouli avec une certification biologique et équitable. Elle exporte ses produits en Europe (surtout en France).

Les objectifs de cette visite qui s’est déroulée du 24 au 30 novembre 2018 sont entre autres d’approfondir les connaissances techniques des apiculteurs, d’apprendre davantage sur la vie associative mais aussi de les inciter à travailler dans le professionnalisme et à préserver l’environnement mellifère. Pendant le trajet, ils ont pu constater la dégradation de l’environnement, une des principales problématiques qui menace les abeilles et la filière miel.

Les apiculteurs ont visité le magasin Jumbo Score à Antananarivo et une boutique d’artisanat et de vente de miel à Ambositra. Ils ont ainsi pu apprécier les différentes présentations du miel selon les types de commerce (hygiène, emballage, étiquette, label, prix, etc.).

Ils se sont rendus dans l’usine de la société CODAL qui appuie la coopérative KOTTM dans la commercialisation du miel depuis le mois d’octobre 2018.

En effet la société CODAL participe dans la relance de la chaîne de valeur miel dans cette région en achetant toute la production locale à un prix préalablement convenu, ainsi qu’en fournissant une assistance technique auprès de la miellerie de KOTTTM.

Ces visites leur ont permis de s’informer plus sur les modes de conditionnement et les normes d’hygiène à respecter pour que le miel puisse être consommé et commercialisé.

Durant les deux dernières journées à Manakara, les échanges se sont focalisés sur l’historique de chaque coopérative, leurs modes de vie et de fonctionnement, leurs techniques d’élevage et de lutte respectives contre les éventuelles attaques d’insectes comme la varoise.