Vanillier sous savoka à Andongona | © Helvetas Madagascar
Madagascar – 24 juin 2019

Analyse des systèmes de cultures pratiquées à Andapa

© Helvetas Madagascar

Une des activités du programme Revenus Pour la Nature est l’amélioration de la production de l’agriculture pour renforcer la résilience des écosystèmes et des ménages du paysage des Hautes Terres du Nord, dans la région SAVA. Les cultures de rente, notamment la vanille et le café, parmi les spéculations importantes de cette zone sont les plus concernées. Le système agroforestier appliqué par les producteurs situés à l’Est de la nouvelle aire protégée de COMATSA est de faible performance en termes de diversification et de productivité des association/succession de cultures, et n’apporte qu’un faible revenu par rapport aux moyens déployés. Les rendements sont relativement bas, de l’ordre de 343Kg/Ha de vanille verte pour la majorité des ménages (selon leur déclaration) contre 1’000 à 1’400Kg/Ha pour une parcelle bien entretenue.

Helvetas a mandaté une étude d’analyses des systèmes de cultures pratiquées. L’étude doit faire des propositions de promotion des pratiques innovantes répondant aux soucis de producteurs, adaptées à leur contexte naturel et socioéconomique, pour concilier résilience des communautés de base vivant autour de ces zones protégées et préservation des ressources naturelles. L’intervention s’est déroulée dans les zones d’intervention du projet, c'est-à-dire dans les communes de Doany et d’Ambalamasy II.

Il a été premièrement constaté que la vanille reste toujours la culture prioritaire aux yeux des producteurs et toutes les recommandations en diversification devraient tenir compte de ce choix. Différents systèmes agroforestiers adaptés dans la zone ont été identifiés selon les intérêts des producteurs et ceux du marché. Entre autres, vanillier associé au caféier, patchouli sous caféier, gingembre sous vanillier à jeune âge et à faible densité, poivrier ou cacaoyer sous caféier, etc. Dans la majorité des cas, les arbres d’ombrages adéquats et présents localement sont les Albizias. Ils seront disposés à l’intérieur des parcelles tandis que les arbres fruitiers se trouveront préférentiellement aux alentours.

Le rapport de l'étude est disponible à la demande.