© Helvetas
Madagascar

Renforcer la résilience des communautés et des institutions pour prévenir et atténuer les risques de catastrophes

© Helvetas

Madagascar est frappé par 1,5 cyclone par an, affectant potentiellement 770 000 personnes (OCHA, 2020). La partie Ouest de Madagascar est une zone non épargnée par les aléas climatiques. Au Nord-Ouest, le relief favorise la montée des crues tandis qu'au Sud-Ouest, la fréquence des tempêtes et des cyclones augmente de plus en plus. La population, faiblement préparée, subit de plein fouet les impacts des catastrophes naturelles.

Helvetas adopte une approche communément admise, selon laquelle les projets de développement doivent préparer la population et les pays à mieux faire face aux catastrophes et aux situations d’urgence.

  • Nom du projet
    Projet Vonona
  • Phase de projet
    2021 jusqu’à 2023
  • Financement
    Ce projet est financé par la direction générale de l'aide humanitaire et de la protection civile (DG ECHO) de l'Union Européenne
  • Secteur thématique
    Résilience au changement climatique et aux catastrophes

D’un projet930 pilote à une mise en œuvre à grande échelle

Les régions de Diana, Boeny, Menabe, Atsimo-Andrefana et Analamanga, sont sujettes à des inondations et des cyclones dévastateurs, augmentant les vulnérabilités des populations, particulièrement les personnes pauvres et défavorisées qui voient leurs vies et moyens de subsistance de plus en plus menacés par le changement climatique.

La récurrence fréquente des aléas naturels a un impact particulièrement néfaste sur les écoles, et donc sur l'accès des enfants à une éducation ininterrompue et de qualité. Au premier semestre 2020 seulement, trois cyclones ont perturbé l'accès à l'éducation de 13 000 élèves. Une situation envenimée par le covid-19. La pandémie de covid-19 et la fermeture des écoles qui en a résulté ont touché 7 millions d’élèves et 244'000 enseignants en 2020 (UNICEF).

Financé par l'Union Européenne, le projet Vonona (qui signifie littéralement « être prêt ») contribue à la réduction des décès évitables, résultant de l’incertitude météorologique et du manque de préparation dans les zones sujettes aux catastrophes naturelles. Il vise à renforcer la résilience des communautés et des institutions, y compris les écoles. Il englobe la mise en place d’un système d’alerte précoce innovant, utilisant la technologie mobile dans la préparation aux catastrophes, une réponse rapide d’urgence, et le soutien aux campagnes de vaccination covid-19 dans l’Ouest de Madagascar.

Complémentarité des partenaires en matière de couverture géographique et d'expertise technique

Le projet est mis en œuvre par un consortium d’ONG internationales (Save the Children International (lead), Action contre la Faim, Croix-Rouge Luxembourgeoise, Humanité & Inclusion, Medair, Secours Islamique France), et s’appuie sur la synergie et l’expertise technique des membres du consortium, en collaboration étroite avec le Bureau National de Gestion des Risques et des Catastrophes (BNGRC) et la Direction Générale de la Météorologie ainsi que différents Ministères, notamment le Ministère de l’Education et le Ministère de la Santé Publique pour une meilleure coordination des activités.

Les organisations membres du consortium sont déjà actives en matière de Gestion des Risques et des Catastrophes dans les quatre régions du projet.

Pour sa part, Helvetas interviendra au niveau des districts de Miandrivazo et d’Ambanja.

Les partenaires renforceront la capacité de la BNGRC et de la DGM à prévoir les risques météorologiques grâce à l'installation de stations météorologiques synoptiques et de marqueurs de niveau d'eau. La détection précoce des risques à venir et la prédiction réaliste et automatisée de leur impact sur les communautés locales se traduiront par des alertes rapides envoyées aux autorités, aux structures de Réduction des Risques de Catastrophes et aux communautés, notamment par le biais de la ligne d'assistance 930, afin que les communautés et les équipes d'intervention puissent se préparer ou se mettre à l'abri comme il convient. Un certain nombre de système d’alerte précoce et d'équipements et d'infrastructures d'alerte seront installés dans les lieux pertinents pour permettre d'avertir rapidement et efficacement les populations à risque avant un impact potentiel, afin de réduire les pertes en vies humaines.

Le projet Vonona est axé autour de 5 résultats :

(1)    la structuration, l’accompagnement, l’équipement des comités Gestion des Risques et des Catastrophes (GRC) au niveau communautaire et des écoles pour une meilleure préparation face aux risques.

(2)    Une campagne de sensibilisation et formation sur le Système d'Alerte Précoce.

(3)    Support de microprojets communautaires de préparation. 

(4)    Capitalisation des approches du Système d'Alerte Précoce (SAP) au niveau national, régional et district en collaboration avec le Bureau National de Gestion des Risques et des Catastrophes (BNGRC).

(5)    Réponse d’urgence inclusive en cas de catastrophe et campagne de sensibilisation sur les gestes appropriés pour lutter contre la Covid-19 et un appui à la campagne de vaccination.

 

Le projet espère atteindre 750’000 bénéficiaires sur une période de 24 mois.