© Helvetas
Madagascar

Améliorer la résilience climatique et l’accès durable et équitable aux services d’eau potable

© Helvetas

La région du Menabe fait partie de la zone d’intervention de Helvetas à Madagascar depuis 25 ans. Elle connait un faible taux d’accès à l’eau potable, une quasi-absence d’assainissement de base et surtout une méconnaissance des bonnes pratiques de l’hygiène entrainant un taux élevé de maladies diarrhéiques. Helvetas accompagne les communautés locales à renforcer leurs capacités d’adaptation au changement climatique et dans l’adoption de comportements adéquats en eau, hygiène et assainissement.

  • Nom du projet
    Projet Telomiova
  • Phase de projet
    2021 jusqu’à 2025
  • Financement
    Ce projet est financé par les fondations One Drop et Prince Albert II de Monaco
  • Secteur thématique
    WASH et gouvernance de l'eau
    Résilience au changement climatique & aux catastrophes

Des conditions de vie précaires malgré une région riche en potentialité hydraulique

La population du Menabe, majoritairement agricole, est classée comme extrêmement pauvre au niveau national. Le taux de possession de biens durables, le manque de latrines, le faible nombre de communes ayant accès à l’eau potable font partie des facteurs qui témoignent de la précarité des conditions de vie de la population.

Bien que la Région dispose d’une potentialité hydraulique énorme en eaux de surface et de profondeur, la réduction de la disponibilité de l’eau est le principal effet du changement climatique ressenti et classé comme prioritaire par les communautés des zones rurales. Le taux de couverture en eau potable de la région est faible. Plus de la moitié des communes ne disposent pas de fournisseurs en eau potable.

En assainissement, la situation est plus critique, seuls 8,5 % des ménages ont une latrine même si des efforts ont été faits pour y remédier.

Le projet TELOMIOVA, qui vient du nom d’une fleur et qui signifie littéralement change trois fois ou encore hier-aujourd’hui-demain, travaille étroitement avec les autorités et populations locales, en particulier les femmes, pour renforcer leur résilience face au changement climatique et changer leurs comportements en hygiène et assainissement. Le projet Telomiova s’insère dans une dynamique locale d’amélioration des conditions de vie des populations initiée par Helvetas notamment à travers le programme RATSANTANANA qui vise à améliorer l’accès à l’eau potable, renforcer les compétences des acteurs locaux pour une gestion durable et équitable des services d’eau potable et d’assainissement et promouvoir une gestion intégrée des ressources en eau.

Le projet TELOMIOVA va collaborer avec 15 communes de 3 districts de la région du Menabe : Andranomainty, Ankotrofotsy, Ambatolahy Dabolava, et Isalo, pour le district de Miandrivazo ; Ankilizato, Analamitsivalana, Ampanihy, Ankilivalo, Malaimbandy, Befotaka et Bezezika pour le district de Mahabo et Analaiva, Bemanonga et Marofandilia pour le district de Morondava, en même temps chef-lieu de région.

Ces communes représentent environ 43% de la population de la région.

Pour un accès universel aux services d’eau, assainissement et hygiène

Pour améliorer leur bien-être et leur santé, les communautés doivent adopter un changement de comportement. Ce changement de comportement concerne les comportements d’hygiène et d’assainissement au niveau individuel et scolaire. Des infrastructures normalisées en assainissement et hygiène tenant en compte les besoins spécifiques des femmes et filles seront mises en place. Le corps enseignant, les élèves et parents d’élèves sont impliqués et formés pour garantir le bon usage et entretien de ces infrastructures. Les comités de gestion seront formés et accompagnés pour que ces infrastructures obtiennent le statut d’écoles bleues.

Environ 2'450 enfants devraient bénéficier de ces infrastructures d’assainissement scolaires.

En partenariat avec la plateforme de la société civile FIVE, des actions d’encadrement seront menées au niveau des écoles. Les comportements d’utilisation des latrines, de traitement et conservation de l’eau potable à domicile et de lavage des mains sont priorisés. Avec la collaboration de l’association Fantasia Circus, un programme éducatif sera développé, avec des pièces théâtrales et des cirques. Des messages adaptés et diversifiés seront diffusés dans les médias pour sensibiliser les communautés pendant les évènements locaux (jours de marché, festivités traditionnelles, etc.). Pour atteindre le plus grand nombre, les jeunes et les moins jeunes sont sollicités pour développer des messages pouvant influencer les comportements des communautés. Les artisans locaux apportent également leur contribution dans la production de matériels nécessaires.

En tout, Helvetas compte toucher 64'000 personnes, dont la moitié des femmes, par ces campagnes de communication.

© Helvetas
© Helvetas
1/2
© Helvetas
© Helvetas
2/2

Vers une plus grande résilience des populations

Pour la région du Menabe, le changement climatique se caractérise par une variabilité de la durée des saisons, une diminution des précipitations, un prolongement de la saison sèche et la venue des cyclones plus violents. La région est connue pour ses grandes plaines alluviales offrant de larges possibilités agricoles. Les activités de cultures qui sont pratiquées sont étroitement liées aux débits des fleuves et rivières. L’allongement de la période sèche et l’irrégularité des précipitations mettent la région comme une zone vulnérable aux manifestations du phénomène de perturbation climatique.

Afin d’améliorer leur résilience climatique, les communautés sont mobilisées et responsabilisées dans des actions visant la maîtrise des ressources en eau. Il s’agit d’activités visant la recharge des nappes phréatiques, la protection des sources et des berges ainsi que la rétention d’eau en surface pour divers usages. Les matériaux utilisés seront recherchés localement de même que les ressources humaines. Les communautés sont aussi responsabilisées pour la gestion et l’entretien des réalisations.

Grâce au système d’alerte précoce qui sera mis en place par MEDAIR, des groupes d’intervention seront formés et dotés en matériel de premier secours. Les communautés vont apprendre à utiliser et partager des informations climatiques. L’objectif du projet est de réduire à 40% les pertes en vies humaines et en production agricole provoqués par les cyclones.

En outre, le projet créera de nouvelles opportunités économiques pour les communautés vulnérables, en particulier pour les femmes et les jeunes qui jouent un rôle important et peuvent apporter des changements positifs dans leur région. En partenariat avec l’entreprise sociale NEMACO, des petites entreprises de femmes ou de groupements de femmes seront appuyées financièrement et accompagnées dans des activités valorisant les énergies renouvelables.

En tout, au moins 800 femmes bénéficieront de ces appuis pour améliorer leurs revenus.