© Helvetas/Stéphane Brabant
Bénin

Eau potable – de la fontaine à la cruche

© Helvetas/Stéphane Brabant

Trop souvent, l’eau propre issue des sources d’eau potable est contaminée lors du trajet entre le puisage et la manipulation au point de consommation. Parallèlement à la réalisation ou à la réhabilitation des forages manuels, Helvetas met l’accent sur la communication sur le changement de comportement sur l’hygiène et l’assainissement aussi bien dans les communautés que dans les écoles et centres de santé.

  • Nom du projet
    NimDora – Amélioration des services d’eau potable et d’assainissement
  • Phase de projet
    2020 jusqu’à 2022
  • Financement
    Ce projet est financé par des dons.
  • Secteur thématique
    Eau

Réaliser des forages, se laver les mains et consommer de l’eau potable

Au Bénin malgré les récents progrès, il y a encore des disparités d’accès à l’eau propre. Dans le département de l’Alibori au nord du pays presque une personne sur deux ne dispose pas d’eau potable. L’hygiène et l’assainissement de base sont encore un défi, par exemple, le taux de défécation à l’air libre en milieu rural  est encore très élevé (76%). 

Disposer de points d’eau, cependant, n’est pas encore une garantie que l’eau consommée est potable. Des analyses ont démontré que l’eau salubre des forages est contaminée par des microbes lors de son transport et de son stockage dans les ménages.  Il faut, donc accompagner la réalisation des ouvrages à la sensibilisation sur les bons comportements sur l’hygiène de l’eau.

Le projet NimDora s’attèle à contribuer à l’accès à des sources d’eau salubre avec la réalisation des forages équipés de pompes manuelles ou des réhabilitations de forage manuel en  poste d’eau autonome solaires. Les ouvrages solaires sont dotés de robinets qui réduisent la pénibilité du puisage aux femmes et leur permet de gagner du temps pour vaquer à d’autres activités génératrices de revenus.

Dans le même temps, le projet accompagne les ménages à l’adoption des comportements sains pour préserver la qualité de l’eau au point de consommation. Plus de 600 ménages ont été impliqués dans des activités de sénsibilisation avec un outil très simple et puissante qui permet de vérifier si l'eau conservée à la maison est contaminée, et donc de comprendre la nécessité  que les récipients de transport et de stockage soient bien lavés et protégés. 

Un environnement insalubre influence aussi la qualité de l’eau. Pour y remédier, le projet mit en œuvre l’approche ATPC (Assainissement total piloté par la communauté). Cela permet aux ménages de comprendre l'importance de se doter des latrines, s’habituer au lavage des mains, assainir leur cadre de vie, toute chose qui contribue à assurer la qualité de l’eau au point de consommation. Avec cette approche, les communautés s’engagent librement à construire des latrines sans aucune subvention: chaque ménage construit la sienne en fonction de ses moyens financiers et de son inspiration.

© Helvetas /Stéphane Brabant
Une eau contaminée peut être à l’origine de nombreuses maladies, pour cela le projet NimDora promeut l'adoption de bonnes pratiques pour le transport et le stockage de l'eau à domicile © Helvetas /Stéphane Brabant
1/5
© Helvetas/Stéphane Brabant
Les municipalités qui sont responsables de donner de l’eau potable aux communautés sont appuyées pour permettre un bon entretien des ouvrages et une gestion transparente des recettes et des dépense © Helvetas/Stéphane Brabant
2/5
© Helvetas / Flurina Rothenberger
Die Unterhaltsarbeiten werden aus dem Wassergeld bezahlt, das die Brunnenpächterinnen einziehen. © Helvetas / Flurina Rothenberger
3/5
© Helvetas
Frauen, die in der Nähe der Brunnen wohnen, werden oft zu Brunnenpächterinnen ausgebildet. © Helvetas
4/5
© Helvetas
Mit dieser Funktion können die Frauen einen Nebenverdienst erzielen. © Helvetas
5/5

Assurer la bonne gestion du service de l'eau potable

Les municipalités qui sont responsables de donner de l’eau potable aux communautés sont appuyées pour permettre que la pompe soit fonctionnelle à tout moment et que tout le monde  y ait accès. Cela est rendu possible du fait que les ménages paient le service de l’eau et la municipalité organise des séances d’audit public pour rendre compte des recettes et des dépenses .

Le projet a accompagné les communes à mettre en place des mécanismes pour assurer la durabilité du service public de l’eau qui comprennent  des outils pour la collecte des redevances et la traçabilité des dépenses. Ces mécanismes ont permis à toutes les communes d’améliorer la collecte de leurs redevances d’au moins 30% depuis le début de la phase. 

La planification des ouvrages à realiser et réparer se fait dans le cadre d'un processus participatif. Les besoins sont recensés depuis le villages et impliquent les communautés à la base. Ces besoins sont ensuite hiérarchisés par ordre de priorité en commençant par les villages qui ne disposent pas du tout d’accès à l'eau propre. Les associations de consommateurs d’eau potable (ACEP), qui sont une émanation de la communauté, font le contrôle citoyen et elles veillent à la mise en œuvre de cette planification au niveau communal.

A travers le projet précèdent QualiEau, qui est intervenu dans les mêmes zones, Helvetas a réalisé 138 points d’eau et réhabilité 93 donnant un accès à l’eau salubre à presque 60'000 personnes.

Presque 900  ménages ont été impactés par l’adoption des pratiques d’hygiène comme l’utilisation et l’entretien des latrines, le lavage des mains à l’eau et au savon ou la cendre, et la qualité de l’eau depuis le puisage jusqu’à la consommation.

NimDora intègre l’amélioration de l’accès à l’eau et l’apprentissage des bons comportements dans les écoles et les centres de santé. Ceci à travers la réalisation des ouvrages d’eau, la construction des latrines et spécifiquement les toilettes adaptées à la gestion de l’hygiène menstruelle.

 

Comment Helvetas soutient les populations au Bénin

Le travail d’Helvetas au Bénin se focalise sur la formation et l’insertion professionnelles, l’eau potable et une meilleure infrastructure sanitaire.

Des paysannes urbaines au Bénin

Découvrez comment la culture de légumes bio a amélioré le quotidien de nombreuses petites paysannes au Bénin.