Covid-19 : Le défi du retour en classe

Au Bénin le projet Nimdora distribue de dispositifs de lavage de mains aux écoles
PAR: Alice Chabi Guiya – 22 juin 2020

Au Bénin, pour freiner la propagation du Corona virus, les écoles ont été fermées du 30 mars au 11 mai 2020. Cependant pour les écoles primaires, cette reprise n’a concerné que les écoliers du cours moyen 2 afin de préparer leur examen du Certificat d’Etude Primaire de juillet prochain.

Le projet NimDora intervient dans les écoles pour améliorer l’accès à l’eau à l’assainissement et à l’hygiène. Pendant la tournée de l’équipe du projet, une petite évaluation de connaissance a permis de constater que les enfants ont globalement une bonne connaissance des gestes barrières. Cependant, tous ces gestes barrières ne sont pas respectés dans toutes les écoles. Notamment, le nombre important d’élèves dans certaines classes ne permet pas de respecter la distanciation sociale, obligeant les enfants à se serrer sur les bancs. Pour limiter les risques de contagions NimDora a distribué des dispositifs de lavage de mains et le gouvernement a équipé chaque écolier d’une paire de cache-nez dont le port est scrupuleusement respecté par les élèves sous la surveillance des enseignants.

Le projet Nimdora a distribué des dispositifs de lavage de mains, mais encore beaucoup d'écoles n'ont pas de points d'eau.
1/2
Les élèves ont une bonne connaissance des geste barrières, mais les classes sont parfois surpeuplées et cela empêche le respect de la distanciation sociale.
2/2

Mais des efforts restent encore à fournir pour prendre l’habitude de se laver les mains régulièrement. Surtout, il existe encore beaucoup d’écoles sans aucun dispositif de lavage de mains ou en quantité insuffisante, où même de simples dispositifs comme les tippy-tap sont indisponibles. Ces derniers exigent souvent que les enfants transportent l’eau depuis la maison, et parfois de sources non potables. Dans les douze écoles parcourues, aucune ne dispose de point d’eau en son sein. Les points d’eau existants dans le village sont souvent éloignés de l’école et certains sont en panne.

Avant  d’organiser l’approvisionnement en eau de certaines écoles, des sensibilisations ont donc été renforcées sur les gestes barrières en mettant l’accent sur le lavage de mains, assortie d’explications pour la construction de dispositifs rudimentaires conçus à partir des bidons recyclés. Mais il urge de doter ces écoles de points d’eau potable pour faciliter l’apprentissage du lavage de mains, et accéder en tout temps à une eau de qualité, à l’école.