Sri Lanka

La migration de main-d’œuvre, un succès

La migration de main-d’œuvre change la vie des familles. S’il se déroule dans un contexte sûr et se conclut par une réussite, un travail à l’étranger permet à beaucoup d’entre elles de sortir de la pauvreté. Helvetas forme les conseillères et conseillers locaux afin que ceux-ci puissent améliorer l’aide qu’ils apportent aux candidats à la migration et à leur famille.

  • Nom du projet
    Pour une migration de main-d’œuvre sûre et réussie
  • Phase de projet
    2016 jusqu’à 2020
  • Financement
    Ce projet est un mandat de la DDC.
  • Secteur thématique
    Gouvernance et paix
    Migration

Travailler à l’étranger

Tous les ans, environ 300’000 hommes et femmes, souvent peu qualifiés, quittent le Sri Lanka pour partir travailler quelques années dans la péninsule arabique, en Corée du Sud ou en Malaisie. Selon certaines estimations, les fonds qu’ils transfèrent vers leur pays d’origine, d’un montant de sept milliards de dollars, représentent approximativement 9% du produit national brut sri lankais. Cet argent aide de nombreuses familles à améliorer considérablement leur situation économique. La migration de main-d’œuvre est également l’un des secteurs de développement affichés par le gouvernement.

Cependant, la migration de main-d’œuvre comporte aussi des risques et des désavantages. Des agents malhonnêtes et des conditions de travail inhumaines transforment parfois la migration en cauchemar, surtout pour les femmes. Par conséquent, le gouvernement sri lankais a fondé le «Ministère de l’emploi à l’étranger». Des services gouvernementaux implantés dans les 25 districts du pays s’occupent des droits et de la protection des migrants, parmi lesquels figurent un peu plus d’hommes que de femmes.

Dans le cadre d’un projet favorisant une migration de main-d’œuvre plus sûre, Helvetas apporte également des réponses aux risques qui en découlent. Des travailleurs sociaux, des professionnels de la santé et des conseillers psychosociaux sont formés pour préparer correctement celles et ceux qui sollicitent leur aide aux conditions de vie et de travail à l’étranger, les informer de leurs droits et évoquer leurs craintes ou leurs traumatismes.

© Helvetas
Les conseils sont décisifs pour les travailleurs migrants Dans les bureaux d’information, ils découvrent ce à quoi ils doivent faire attention pour ne pas rencontrer de difficultés à l’étranger. © Helvetas
1/3
© Helvetas
Ceux qui restent à la maison sont eux aussi confrontés à de nouveaux défis. Des cours sont donc organisés pour qu’ils puissent échanger leurs expériences et savoir à qui s’adresser pour trouver du soutien. © Helvetas
2/3
© Helvetas
Les femmes apprennent à gérer l’argent que leurs maris leur envoient depuis l’étranger. Les familles qui investissent intelligemment peuvent réussir à sortir de la pauvreté. © Helvetas
3/3

L’un des cours aborde aussi «l’analphabétisme financier» des familles restées au pays. Des conseillers en migration apprennent à former les proches des migrantes et migrants afin qu’ils puissent contrôler les flux d’argent provenant de l’étranger et que ces sommes, inhabituelles pour eux, ne leur filent pas entre les doigts.

Simultanément, Helvetas soutient plusieurs organisations de la société civile et favorise leur mise en réseau. Ensemble, elles analysent les problèmes présents dans les lois et dans leur application. Elles ont participé à la rédaction d’un «rapport parallèle» sur la migration, transmis à l’ONU. Entre-temps, le gouvernement a reconnu la valeur du travail effectué par la société civile, et Helvetas a pu établir d’importants contacts entre les services gouvernementaux et les organisations de la société civile. Depuis lors, les cours et manuels créés par Helvetas ont été incorporés à la formation continue des organisations non gouvernementales ainsi que des services gouvernementaux.

Le projet dédié à la migration au Sri Lanka est un mandat de la DDC attribué à Helvetas.

«Nous aidons les migrants à se préparer à ce qui les attend à l’étranger, et à se protéger contre l’exploitation. Par ailleurs, ils découvrent à quel point il est important d’inclure leur famille dans la décision.»

Ranjan Nellimale, 30 ans, responsable de projet local au Sri Lanka

Gouvernance et paix

Nombre de femmes et d’hommes dans les pays partenaires d’Helvetas ne peuvent pas exercer leurs droits fondamentaux ni participer aux processus de décision.

Comment Helvetas soutient les populations au Sri Lanka

Au Sri Lanka, Helvetas s’engage pour créer des conditions sûres et justes en matière de migration de main-d’œuvre. Elle encourage aussi la paix sociale.

Reportages multimédias

Plongez dans des histoires de pays partenaires où nous menons nos projets.