Tanzanie

De petits silos à grain contre la faim

Helvetas encourage le stockage sûr des denrées alimentaires et contribue ainsi à la sécurité alimentaire et à l’amélioration des revenus. Les familles paysannes stockent maintenant leurs réserves dans des silos métalliques ou des sacs de plastique qui ferment bien, où elles sont protégées des nuisibles et de la pourriture. Et des artisans du métal apprennent à construire des silos simples.

  • Nom du projet
    Protéger les provisions – éviter les pertes après récolte
  • Phase de projet
    2018 jusqu’à 2020
  • Financement
    Ce projet est un mandat de la DDC.
  • Secteur thématique
    Économie durable et inclusive

Protéger les approvisionnements vitaux

Dans un ménage suisse de quatre personnes, environ 240 kilogrammes de nourriture sont jetés à la poubelle chaque année. Les raisons en sont honteusement banales: trop de nourriture achetée. Oubli dans le réfrigérateur. Date de péremption dépassée. Ce gaspillage de la nourriture n’a pas de conséquences perceptibles. Lors des prochaines courses, les aliments jetés sont remplacés à moindre frais.

En Tanzanie, c’est différent. Les rongeurs, les insectes, les champignons et la pourriture détruisent jusqu’à 30% des céréales et des légumineuses stockées par les familles de petits paysans. La malnutrition et la faim menacent donc celles-ci au plus tard dans les mois qui précèdent la nouvelle récolte. Les familles doivent s’endetter pour pouvoir acheter de la nourriture en cas d’urgence et à des prix très élevés.

Le problème est urgent, mais jusqu’à présent, les pertes en post-récolte n’ont été qu’une question marginale dans la politique agricole de la Tanzanie.

Dans le cadre d’un projet visant à améliorer le stockage des denrées alimentaires, Helvetas contribue à prévenir les pertes inutiles de céréales et de légumineuses. Dans le corridor central de la Tanzanie, des conseillers ont présenté deux nouvelles options de stockage à 247 villages: des silos simples en tôle galvanisée et de grands sacs en plastique à trois couches pouvant être fermés. En trois ans, 24’900 ménages ont acheté les sacs en plastique moins chers et 2100 ont opté pour les silos métalliques.

Pour répondre à la demande, Helvetas a formé 80 artisans à la fabrication de silos métalliques, ce qui leur permet de gagner 300 dollars supplémentaires par an. Les magasins de matériel agricole ont fait le plein de sacs en plastique, les marchands de métal ont organisé la distribution de feuilles de zinc. Dans les villages, de petites caisses d’épargne ont été préparées à permettre l’achat de silos métalliques (et de sacs en plastique) avec de petits crédits. Au cours des trois premières années du projet, 27’000 familles paysannes vivant dans la pauvreté ont ainsi pu mieux stocker leurs réserves. Et les artisans formés n’ont pas mis longtemps avant de vendre une partie de leurs silos à des parties intéressées en dehors de la zone du projet.

Dans le même temps, Helvetas a aidé le Ministère de l’agriculture à élaborer une stratégie nationale de prévention des pertes post-récolte. L’accent a été mis sur un large dialogue politique afin que les acteurs locaux puissent également exprimer leurs préoccupations et leurs besoins. Le résultat est une stratégie qui identifie clairement la nécessité d’agir dans ce pays qui compte 55 millions d’habitants et formule des solutions concrètes.

Le projet de lutte contre les pertes post-récolte est un mandat de la DDC réalisé par Helvetas.

Économie durable et inclusive

Les plus démunis ne profitent pas toujours de la croissance économique. Parallèlement, la pauvreté empêche la mise en place d’une dynamique économique.

Comment Helvetas soutient les populations en Tanzanie

Helvetas aide les paysans tanzaniens à optimiser leurs méthodes de culture et de commercialisation. Nous nous engageons aussi pour l’amélioration de l’enseignement primaire.