© Helvetas
Mali

Distribution de l'eau dans des communes efficaces

© Helvetas

Dans la région de Sikasso, au Mali, Helvetas finance la construction de points de distribution d'eau potable et aide aussi les réseaux villageois à assurer leurs besoins sanitaires de base, à améliorer les mesures d’hygiène et à entretenir les nouveaux ouvrages pour l'eau.

  • Nom du projet
    Jikura – eau propre et hygiène
  • Phase de projet
    2018 jusqu’à 2021
  • Financement
    Ce projet est financé par des dons.
  • Secteur thématique
    Eau
    Partenariats et Développement des capacités

Plus qu’un point de distribution d'eau potable

Le Mali définit l’eau salubre et l’hygiène communautaire comme des piliers de la lutte contre la pauvreté. Ces domaines sont du ressort des municipalités, mais les autorités n’ont ni les moyens financiers, ni l’expérience nécessaires à la construction et à l’entretien d'infrastructures pour l'eau.

Au sud du pays, dans la région de Sikasso, Helvetas contribue fortement à ce que le Mali réalise ses objectifs ambitieux en termes d’eau. Ici, près de 1,5 millions de personnes sont contraintes de boire de l’eau provenant de mares et de rivières souvent éloignées, mettant en péril leur santé, voire leur vie. Ce sont les enfants qui courent les plus graves dangers. Ici, les maladies infectieuses peuvent avoir des conséquences désastreuses. Le fait de tomber malade suite à la consommation d’eau insalubre empêche les enfants de fréquenter régulièrement l’école.

© Helvetas
Des cellules photovoltaïques alimentent la pompe du nouveau forage du village. © Helvetas
1/2
© Helvetas
Depuis que le pompage de l’eau est assuré par l’énergie solaire et que l'ouvrage se trouve à proximité des habitations, la charge quotidienne des femmes s’est considérablement allégée. © Helvetas
2/2

Dans la région de Sikasso, au Mali, Helvetas aide les municipalités qui ont le plus besoin de systèmes d’alimentation en eau et de mesures d’amélioration de l’hygiène. Le projet «Jikura» (qui signifie «eau propre» en bambara) fait participer les autorités communales, les conseils villageois, les petites entreprises locales et les comités pour l'ea à la construction de points de distribution. Les autorités communales perçoivent un montant annuel destiné à initier des projets importants liés à l’eau potable et à l’assainissement de base. Chaque municipalité est accompagnée de manière intensive par des spécialistes locaux pendant quatre ans, afin d’être en mesure de prendre ses responsabilités dans ce domaine. Les usagères et usagers élisent un comité pour l’eau chargé notamment d'assurer l’entretien des ouvrages. Les élèves et leurs familles bénéficient de cours relatifs à l’hygiène.

La construction du point de distribution d'eau devient ainsi un pôle de connaissances administratives et techniques, l’origine d’un réseau de relations et le socle d’une sensibilisation sur l'importance de la santé et de l’hygiène. Le plus important est le fait que tous se rendent compte que la communauté est responsable de son propre point de distribution d'eau potable..

© HELVETAS Swiss Intercooperation
«Enfant, je partais à quatre heures du matin pour me rendre au marigot avec ma mère. Aujourd’hui, c’est le soleil qui pompe l’eau pour nous.»

Mamou Sangaré, mère au foyer et petite entrepreneuse

Eau

Les personnes les plus pauvres ne disposent souvent que d’eau insalubre. Chaque année, Helvetas permet à près de 500’000 d’entre elles d’accéder à l’eau potable et à des installations sanitaires.

Comment Helvetas soutient les populations au Mali

Au Mali, Helvetas s’engage pour l’intégration des jeunes dans le marché du travail, un meilleur système éducatif et l’accès à l’eau potable.

Reportage multimédia: où le soleil pompe l’eau

Comment la construction d’une pompe solaire a simplifié la vie des habitants d’un petit village au Mali: toute l’histoire dans notre reportage en ligne.