© Medair
Madagascar

Atténuer l'impact des phénomènes météorologiques extrêmes et contribuer à la résilience des populations

© Medair

Depuis 2016, Helvetas amène des réponses aux urgences dans la zone du Nord, par signe de solidarité envers ses partenaires et pour alléger la souffrance des plus vulnérables. Avec ce Projet930, en partenariat avec l’ONG suisse Medair, Helvetas va contribuer à la réduction des impacts causés par ces aléas auprès des communautés les plus exposées aux catastrophes naturelles, vivant principalement de la production agricole, pour accroître leurs capacités d’adaptation et de gestion des risques de catastrophes.

  • Nom du projet
    Projet930 Système numérique d'alerte précoce
  • Phase de projet
    2019 jusqu’à 2021
  • Financement
    Ce projet est financé par l'Union Européenne (DG ECHO HIP 19)
  • Secteur thématique
    Aide d’urgence

Historiquement, le district d’Ambanja n’est pas souvent dans la trajectoire des aléas climatiques, les cyclones les plus violents prenant naissance au Sud-Est et à l’Ouest du pays. Les prévisions météorologiques indiquent toutefois une tendance de déplacement des cyclones les plus puissants vers le Nord-Est du pays.

Une zone pilote, représentative des enjeux liés aux catastrophes naturelles

Madagascar fait partie des 25 pays au monde les plus exposés aux catastrophes naturelles. Chaque année, le pays fait en moyenne face à trois désastres majeurs : les cyclones, les épidémies (rougeole et peste) et la sécheresse. La pauvreté chronique accroit la vulnérabilité de la population à travers le pays.

Chaque année, les cyclones et inondations prennent des vies, détruisent les habitats et réduisent la production agricole, accentuant la vulnérabilité des producteurs, perturbant leurs moyens d'existence primaires. Un des principaux problèmes identifiés est que la population ne reçoit pas d'alertes avant une tempête ou un cyclone pour les préparer et réduire l’impact de ces aléas. Le Projet930 a été conçu en partenariat avec le Bureau National de Gestion des Risques et Catastrophes (BNGRC) et a choisi comme zone de travail le “Sambirano”, le Haut et le Bas Sambirano, dans le District d'Ambanja, région Diana.

Helvetas intervient dans la région depuis 2016 dans la mise en œuvre d’un ensemble de projets de développement dans les secteurs de l’eau, hygiène et assainissement ; l’économie durable et inclusive ; la formation professionnelle ; la bonne gouvernance et la redevabilité ; et le changement climatique. Ces activités ont bénéficié à presque 100.000 personnes depuis 4 ans.

L’impact économique des aléas climatiques est important dans cette zone de production de la majorité du cacao de Madagascar. Le cacao est cultivé sur 27'419 hectares par plus de 30'000 producteurs et constitue une ressource importante pour les producteurs, le secteur privé et l’Etat.

© Medair
Le district d'Ambanja subit les effets des précipitations suite au passage du cyclone Belna © Medair
Ankatahafakely sous l'eau après une dépression tropicale | © Helvetas
Ankatahafakely après le passage de la dépression tropicale © Helvetas

Un projet collaboratif, dynamique et innovant

Sous le lead du BNGRC et de Medair, le projet prévoit de réduire l'impact pour les personnes susceptibles d’être affectées pendant et après une catastrophe naturelle en renforçant leur capacité en Gestion des Risques de Catastrophes par la mise en place un système d'alerte précoce fonctionnel capable d'atténuer l'impact des phénomènes météorologiques extrêmes.

Ce projet vise à déployer une expertise unique en gestion des risques, une méthodologie contribuant au renforcement des capacités et des compétences locales en combinant une approche reposant sur les facteurs humains et les solutions de géo-intelligence.

Grâce au projet, la population pourra accéder aux informations et messages essentiels par le biais d’une ligne verte 930. Cette ligne donnera des informations concernant la manière de se préparer et les mesures de protection à prendre avant, pendant et après les catastrophes. Le système est gratuit et est accessible à tous, quel que soit l’opérateur téléphonique, traduit dans les dialectes locaux pour toucher l’ensemble des communautés.

Le projet se déroulera en 3 phases dont la première phase consistera à l’activation du système numérique d’alerte précoce, puis le renforcement des capacités des institutions locales avant l’institutionnalisation du système au niveau national.

Le Projet930 est mis en œuvre dans le district d’Ambanja, au niveau de six communes de Ambanja, Antranokarany, Antsatsaka, Maevatanana, Marovato, Ambohitrandriana. Dans ce district, le projet vise à bénéficier à 36.000 personnes directement et à 100.000 indirectement.