Ambalahonko, région Diana | © Helvetas
Madagascar – 01 septembre 2021

Incidences du covid-19 sur l'éducationn

© Helvetas

Les membres de l’Alliance2015 ont mené conjointement une enquête dans 25 pays, couvrant plus de 16.000 femmes et hommes sur une période de deux mois, afin de mesurer l’impact de la pandémie dans les domaines de la sécurité alimentaire, l’eau, l’assainissement et l’hygiène (WASH), la santé, l’éducation, les revenus, l’endettement et la situation psychosociale des ménages.

Troisième volet : Incidences du covid-19 sur l'éducation

Il a été demandé aux répondants de décrire l’accès aux écoles pour les enfants de leurs foyers par rapport à la période précédant la pandémie. Dans l’ensemble des pays où l’enquête a été réalisée, 90% ont déclaré avoir des enfants en âge d’être scolarisés et parmi eux 25% ont déclaré que l’accès à l’éducation était resté identique.

Pour Madagascar, les enfants de la région de Diana étaient les plus touchés par la crise, 99% des enquêtés ont déclaré que l’accès à l’éducation s’était détérioré, contre 80 % à Atsimo Andrefana et 74% dans la Sava.

Parmi les familles ayant des enfants en âge scolaire, seuls 62% des enquêtés ont déclaré que leurs enfants avaient accès à une forme d’éducation. Plus de 90% signalent que les écoles de leurs localités ont été fermées à un moment donné dans le cadre des mesures de lutte contre la propagation du virus. Là où les écoles étaient fermées, un pourcentage important n’avait pas accès à internet, d’autres ont signalé des difficultés financières, ou qu’il n’y avait personne pour suivre ou aider les enfants à la maison, ou qu’il n’y avait pas de cours en ligne.

La fracture numérique qui existait avant la pandémie s’est élargie et crée à présent un fossé considérable en matière d’accès à l’éducation des enfants pendant cette pandémie. Là où les enfants n’ont pas encore repris l’école, 28% n’ont pas été en mesure d’indiquer de manière définitive qu’ils enverraient leurs enfants à l’école, même lorsque les écoles rouvriraient.

Engagement actuel de Helvetas

Pendant la période de confinement et de fermeture des écoles et des universités, le gouvernement local a mis en œuvre des activités comme la production de cours à la radio et à la télévision nationale, la diffusion à la radio des émissions et la confection d’outils pédagogiques et fiches d’apprentissage pour les élèves afin de répondre aux besoins immédiats et urgents d’assurer la continuité de l’éducation.

L’appui de Helvetas aux écoles amies de WASH a permis lors des périodes de réouverture des classes, d’assurer l’accès des enfants aux mesures d’hygiène et d’assainissement dans les écoles. Les écoles ont été dotées en dispositifs de lavage des mains et ont reçu des articles d’hygiène comme du savon, afin de minimiser les risques de contamination. Des affiches promouvant les quatre messages-clés de WASH ont été installées au niveau des écoles.

Dans certains pays, des radios et des piles ont été distribuées aux écoliers afin qu’ils puissent poursuivre leurs études grâce à un programme conçu pour être utilisé à la radio. Dans d’autres pays, la poursuite de l’éducation de base est assurée par des écoles en plein air, des méthodes d’enseignement numérique et l’accompagnement des enseignants. Les cours de formation professionnelle ont été adaptés à la situation actuelle. De nombreux cours forment des femmes à la production de masques, répondant ainsi aux besoins locaux tout en développant de nouvelles compétences